Accueil Montpellier Ecusson | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


18/09/2017

Le Marché local de la rue du Bras de fer

IMG_3973.JPGEn montant les marches de cette rue, on distingue de prime à bord son côté bouquin anglais mais aussi  sa papeterie puis on peut apercevoir son côté « vert » avec l’installation toute récente de l’épicerie « Le Marché local ».

Ce petit coin de nature est à l’initiative d’un jeune homme de 26 ans Dorian Oulaïdi. Diplômé d’une licence de la grande distribution, il y a fait ses armes pendant cinq ans.

« Quand je travaillais dans la grande distribution, le côté commerce me plaisait mais l’éthique ne  correspondait pas à mes valeurs que ce soit le respect de l’environnement, des animaux, etc.. » précise Dorian.

Dans le quartier on l’appelle « le petit épicier » et son crédo à lui c’est les circuits courts pas au-delà de 150 km à la ronde délimités par Perpignan, Mende et Marseille. Ce choix lui permet d’éviter les intermédiaires pour que le producteur et le consommateur soient gagnants. Il privilégie aussi les productions raisonnées c'est-à-dire que le producteur respecte l’environnement en utilisant des façons naturelles comme les insectes ou des produits respectueux de la nature.

Actuellement, il collabore avec 45 producteurs qui alimentent son échoppe en fruits et légumes, pains, produits laitiers, charcuteries, viandes, miel, pâtes, confitures, biscuits, farines et bien d’autres victuailles que l’on retrouvait chez les épiciers des années 50 « tout sous le même toit ».

« J’essaie de produire le moins de déchets possible. Mes sacs sont payants et en kraft, les clients peuvent ramener leurs sacs de fruits et légumes pour que d’autres les réutilisent. La plupart des mes producteurs conditionnent leurs produits sous verre, sous carton pour éviter au maximum le plastique, » ajoute Dorian.

Dorian propose différents services en plus de son activité comme le gardiennage de clés Air Bnb, une livraison dans l’Ecusson 7/7j après 20h à partir de 60 €, des paniers et plateaux sur commandes via les réseaux sociaux ou sur place.

Ouvert du lundi au dimanche de 10 h à 20h.

Le Marché local

6 rue du Bras de fer

04.34.40.14.97

www.le-marche-local.fr

13/07/2017

Jean-Marc Poitevin est fleuriste itinérant

DSCN3230.JPGDepuis vingt ans, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, Jean-Marc Poitevin use de la gomme à la force de ses bras en sillonnant les rues de l’Ecusson avec son chariot garnit de fleurs.

L’important pour lui, c’est la rose. Chaque saison, il l’accompagne des fleurs du moment comme en hiver avec des lys, des tulipes et des renoncules. Au printemps l’hortensia, le gerbera sont de mise. L’été c’est la pivoine, le tournesol tandis qu’en automne c’est plutôt les glaïeuls et les œillets.

Pourtant ce grand gaillard a vendu pendant très longtemps des primeurs, il possédait même plusieurs magasins.

« Je préfère vendre de cette manière car c’est un choix de vie. C’est très pénible car il y a des journées qui s’étirent, » précise le fleuriste.

Son téléphone sonne, une nouvelle livraison en vue.

« Les fleurs et les gens sont ma raison de vivre, ». Cette figure emblématique du cœur de ville, avec son côté sentimental et son esprit bohème est très appréciée. Comme disent certains «c’est un vrai kit de gentillesse, ce Jean-Marc ».

 

La Papeloire, des carnets à noircir

IMG_3675.1.jpgPendant vingt ans, Laura Ciezar a été journaliste infographiste exclusivement dédié à la presse quotidienne régionale à Paris.

Elle était en lien avec le chef de service, la rédaction et les journalistes. Le papier c’est sur, elle connait bien.

En reconversion professionnelle, elle cherche un projet qui lui ressemble.

« J’ai vraiment inventé ma petite entreprise en rassemblant tout ce que j’aimais bien, surtout le papier mais aussi l’univers graphique. Des rencontres m’ont également encouragée dans ma démarche. L’idée de ne pas faire du commerce sur internet mais plutôt d’offrir un lieu de convivialité où se développe le contact avec les gens, » précise Laura.

Dans sa papeterie située rue du Bras de Fer, Laura propose des produits éco-responsables, inédits. La Papeloire renferme de petits carnets, cahiers, cartes postales illustrées et très originales, albums photos et bien d’autres trouvailles comme des jeux pour enfants ludiques et créatifs, guirlandes, stickers.

« Je recherche des choses que l’ont ne voit pas partout et je voudrais dénicher de jeunes créateurs, » ajoute t’elle.

D’origine Argentine, elle arrive en France avec ses parents en 1974. Son oncle Carlos qui venait leur rentre visite s’amusait à mettre des sons « français » dans des mots espagnols. La Papeloire est donc une contraction de « papelera » signifiant corbeille à papier et le son « oire » qui lui est très français.

Dans quelques semaines, la jeune chef d’entreprise posera des ateliers ayant pour thème la création d’un mobile en origami ou encore la création de carte postale Pop up et bien sur d’autres surprises autour du papier.

 

Ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h.

 

La Papeloire

8 rue du Bras de fer

09.72.84.11.00

lapapeloire@gmail.com

Les jeudis shopping du quartier Saint-Roch

FLYER_JEUDIS_DEF_RVB_V2 (1).jpg

10/07/2017

Accroh'coeur et ses off en musique

IMG_3873.JPGVendredi soir, l’association Clap’Arts dont l’action est de promouvoir et de créer des événements culturels ou ludiques, a fêté son vernissage d’Accroch’cœur et de ses Off’s.

En compagnie de Florence Combet présidente de l’association et des artistes, les visiteurs, curieux ou amateurs ont déambulé dans le quartier de la Canourgue pour découvrir les vingt et unes toiles géantes suspendues entre ciel et terre et plus d’une centaine d’autres déclinées en guirlandes.

« C’est une visibilité pour tous ces artistes qui vont égayer notre quartier durant tout l’été. Ces toiles vont faire de nos rues des tableaux vivants et c’est très agréable, » souligne la présidente.

Pendant plus d’une heure cette manifestation artistique et urbaine a été rythmée au son du Festival des fanfares avec une fanfare italienne «Brass Volé ».

La ballade s’est achevée devant l’hôtel du Palais autour d’un pot de l’amitié pour un moment de partage et de rencontre avec les artistes.

 

claparts@gmail.com

www.claparts.fr

 

Place aux arts, dixième

IMG_3705.JPGIl y a 10 ans, l’association Clap’Arts lançait son animation phare «Place aux Arts ». L’idée de Florence Combet, présidente de l’association était de présenter, le  temps d’une journée, le talent d’artistes en investissant la superbe place de la Canourgue.

Depuis, cette galerie plein air et éphémère accueille plus d’une cinquantaine d’artistes plasticiens, peintres, sculpteurs, photographes, d’origines diverses tout en mélangeant les courants en passant du figuratif à l’abstraction.

Samedi 24 juin de 9h à 19h, les passionnés, amateurs et curieux pourront venir admirer une fois encore,  tous ces moyens d’expression.

Et comme chaque année, une tombola est proposée au profit de l’association caritative partenaire « Rires-Clowns pour les enfants hospitalisés ». L’heureux gagnant repartira avec l’œuvre de son choix.

 

Clap’Arts

www.claparts.fr

 

 

21/06/2017

10ème édition de Place aux Arts

055.JPGIl y a 10 ans, l’association Clap’Arts lançait son animation phare «Place aux Arts ». L’idée de Florence Combet, présidente de l’association était de présenter, le  temps d’une journée, le talent d’artistes en investissant la superbe place de la Canourgue.

Depuis, cette galerie plein air et éphémère accueille plus d’une cinquantaine d’artistes plasticiens, peintres, sculpteurs, photographes, d’origines diverses tout en mélangeant les courants en passant du figuratif à l’abstraction.

Samedi 24 juin de 9h à 19h, les passionnés, amateurs et curieux pourront venir admirer une fois encore,  tous ces moyens d’expression.

IMG_3133.JPG

Et comme chaque année, une tombola est proposée au profit de l’association caritative partenaire « Rires-Clowns pour les enfants hospitalisés ». L’heureux gagnant repartira avec l’œuvre de son choix

 

Clap’Arts

www.claparts.fr