Accueil Montpellier Ecusson | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


03/02/2010

Pierre Romain Lanvin, peintre philanthrope au grand cœur

022.JPGLa quarantaine, à peine et déjà riche de 25 ans d'expérience dans son domaine artistique. Pierre Romain Lanvin apprend les rudiments de l'art auprès d'un grand oncle sculpteur. « Il m'a transmis la passion des arts et surtout le sentiment de bien faire les choses. »  Mais pour le jeune homme, son choix s'orienta vers la peinture.

Au collège, remarqué par son professeur de dessin, également enseignant aux beaux arts que son chemin se dessine. Chaque mercredi, pendant six ans il y viendra pour suivre des cours. Quelques années plus tard, il intégrera les beaux arts de Dunkerque pour étudier.

Durant cette période, il fait la rencontre de différents peintres contemporains dont René Ducourant avec lequel il entretient toujours une correspondance. « Cette rencontre m'a motivé pour continuer, je veux peindre aussi bien que lui mais avec ma finalité personnelle. Cet homme est devenu mon maître à penser » souligne-t-il. Mais aussi, l'artiste flamand Arthur Van Hecke reconnu pour son art figuratif qui influence Pierre Romain dans chacune ses toiles

Souvent éloigné de sa région natale pour des raisons professionnelles, Pierre Romain fait quelques expositions à Lille et depuis deux ans à Montpellier dans des endroits appropriés aux manifestations culturelles comme le Sister's Café, la Compagnie de Comptoirs,  les maisons de l'agglomération mais aussi aux journées de l'handicap 2008 à Grammont et 2009 au Corum et plus récemment une exposition qui s'est tenue au Canada dans le cadre d'une fondation d'hôpitaux. « Il y a un public demandeur qui est spécialisé dans l'art, ce qui me permet d'évoluer et de varier » précise le peintre

021.JPGC'est dans son petit atelier niché sous les toits prés des Halles Castellanes qu'il réalise ses compositions uniquement sur des toiles de lin (pas de format défini) qu'il pose ses couleurs harmonieuses à l'aide de son couteau, cette méthode procure un effet de « strate » et de relief. Le travail en profondeur permet le biais de la perspective. L'imagination fait le reste, ce peintre amateur amoureux de sa ville la dessine sous tous ses angles. « J'observe le monde et les situations extérieurs, je les imprime dans ma tête et je dois impérativement les mettre en impression sur un toile emplie de tons chauds du Sud ». Dans ses œuvres on retrouve notamment le carrousel, les Trois Grâces, une série sur la voltige taurine camarguaise, monuments, ponts et bien sûr la Méditerranée.

Admiratif des œuvres de Gustave Courbet pour ses différentes périodes, son style impressionniste mais aussi pour son réalisme dans ses portraits. Toulouse Lautrec aura aussi une influence considérable sur sa palette de couleurs et sa méthode de travailler à l'huile et à l'essence de térébenthine. « Je me suis beaucoup inspiré de sa technique pour nombreux de mes tableaux sur lesquels ce rendu permet un effet de voile sur la peinture » conclut-il.

Contact : romainmontpellier@msn.fr - pierreromain.e-monsite.com

Les commentaires sont fermés.