Accueil Montpellier Ecusson | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


27/02/2010

Les Fées Gourmandes

016.JPG

« Les Fées Gourmandes », est petit salon de thé, qui vient d'ajouter son côté gourmand, au quartier St-Roch. Son intérieur est raffiné, avec un mobilier en fer forgé, évoquant un coin champêtre. Dans ce cadre paisible, calme, on se croirait en plein air. L'endroit se veut aussi culturel en proposant chaque mois des expositions dans son étroite cave voûtée, où l'on peut savourer les œuvres des artistes tout en sirotant un café.

« C'est un volonté de faire découvrir des artistes au travers d'expos, voire même des conférences, cafés littéraires. Et par la suite en faire un lieu d'association, des sens et de l'esprit en devenant un salon de thé librairie. » confie Anne Caillon, gérante des Fées Gourmandes

Chargée de communication pendant seize ans dans une compagnie aérienne française, elle dû changer de voie suite à la mutation de son mari, enseignant.

Passionnée de cuisine, cette maman gâteau de deux enfants passe son temps derrière les fourneaux. Son ambition culinaire ne s'arrête pas là. Elle décide de  reprendre  des études et décroche un Cap de pâtissier qu'elle affiche fièrement dans son magasin. Sa spécialité, c'est son chocolat fait maison chaque matin, mais bien d'autres gourmandises sont là pour titiller les papilles.  Notamment avec une carte qui comprend des menus au doux nom de «déjeuner sur l'herbe » ou encore le café des fées gourmandes. Tous les ingrédients sont réunis pour faire de l'effet.

Les Fées Gourmandes 12 rue de la Fontaine 06 86 41 62 13.

Les mosaïques écolo de Yannick Robert

030.JPG

Le soir au lieu de se poser devant la télé, Yannick Robert préfère travailler sa créativité. Son atelier est son lieu d’inspiration, de fabrication, de réalisation de  ses œuvres. Ce mosaïste écolo, récupère, transforme, troue, perce, divers matériaux en passant  du  bois échoué sur la plage,  au syporex  (béton), boîtes de chaussures, gré italien, faïence, polystyrène  etc.…  Sur lesquels il y ajoute sa touche muni de sa palette de couleurs bien souvent primaire comme le cyan, le magenta et le jaune. Il agrémente selon; l’émotion, le moment, l’instant mais toujours avec une valeur ajoutée à ses personnages. Le rendu est dynamique, conçu au feeling de l’artiste.

 

Ses inspirations sont tantôt musicales (pop, rock), tantôt artistiques avec de grands noms  notamment Alexander Calder et de  Jean Du Buffet surtout quand il joue sur le côté figuratif. « Je veux que mon travail soit un coup cœur dans les yeux des visiteurs, un moment d’évasion » précise-t-il.

 

Autodidacte, modeste et simple, Yannick a déjà dix années de métier, son travail est un savant  mélange de plasticien et de mosaïste. Il s’essaye également chez les particuliers en posant son art sur des plaques de wedi. Cette matière est employée pour isoler les murs de salles de bains.

 

Ses tableaux et ses autres réalisations sont à découvrir jusqu’à la fin du mois au sous sol du salon de thé Les Fées Gourmandes dans le quartier St-Roch, rue de la Fontaine. L’entrée y est libre à l’image de l’exposant.

 

Yannick Robert 06 25 50 26 94 – www.myspace.com/yrproconcept ou yrproconcept@yahoo.fr

Saveurs et sens, nouveau resto à St-Roch

002.JPGSaveurs et Sens, est un nouveau restaurant qui a ouvert ses portes, il y a quelques semaines. Aux commandes de ce resto sympa, Anthony Marche et Angélique Nougaret. Tous deux déjà bien expérimentés dans le domaine de la restauration, ont hésité entre fonder une famille ou bien leur première affaire.

 

L’opportunité de reprendre Les Papilles situé rue de la Fontaine, l’a emporté sur leur désir d’enfant, enfin pour l’instant. Le chef, titulaire d’un Cap et Bep de cuisinier avec une spécialisation dans les desserts propose  une carte saisonnière avec une cuisine moderne et raffinée, aux doux accents du Sud. Le jeune homme a fait ses armes au Sainte-Claire de Balaruc.

 

« Je veux une cuisine qui nous ressemble, avec un travail plus prononcé sur la qualité et la présentation » ajoute-t-il. Le jeune couple souhaite opter vers une ambiance bistrot plutôt que gastronomique. Quelques aménagements intérieurs sont nécessaires. Comme la pose d’un comptoir plus imposant, une machine à café. Leur petite salle voûtée en sous sol devrait se transformer en  un jardin d’intérieur pour cet été.

Leur « petit », devrait vite croître car une vente de plat à emporter est déjà en place et se limite pour l’instant  aux commerçants du quartier. Un projet d’animation les dimanches soirs avec des soirées magies est au programme.

 

« Notre envie est de créer un lieu où les épicuriens amateurs de bonne cuisine et de bons vins puissent se régaler dans un endroit convivial et de partage à moindre coût » conclut le couple.

 

Saveurs et Sens, rue de la Fontaine 04 99 61 62 04 ou www.saveursetsens.fr.

03/02/2010

Pierre Romain Lanvin, peintre philanthrope au grand cœur

022.JPGLa quarantaine, à peine et déjà riche de 25 ans d'expérience dans son domaine artistique. Pierre Romain Lanvin apprend les rudiments de l'art auprès d'un grand oncle sculpteur. « Il m'a transmis la passion des arts et surtout le sentiment de bien faire les choses. »  Mais pour le jeune homme, son choix s'orienta vers la peinture.

Au collège, remarqué par son professeur de dessin, également enseignant aux beaux arts que son chemin se dessine. Chaque mercredi, pendant six ans il y viendra pour suivre des cours. Quelques années plus tard, il intégrera les beaux arts de Dunkerque pour étudier.

Durant cette période, il fait la rencontre de différents peintres contemporains dont René Ducourant avec lequel il entretient toujours une correspondance. « Cette rencontre m'a motivé pour continuer, je veux peindre aussi bien que lui mais avec ma finalité personnelle. Cet homme est devenu mon maître à penser » souligne-t-il. Mais aussi, l'artiste flamand Arthur Van Hecke reconnu pour son art figuratif qui influence Pierre Romain dans chacune ses toiles

Souvent éloigné de sa région natale pour des raisons professionnelles, Pierre Romain fait quelques expositions à Lille et depuis deux ans à Montpellier dans des endroits appropriés aux manifestations culturelles comme le Sister's Café, la Compagnie de Comptoirs,  les maisons de l'agglomération mais aussi aux journées de l'handicap 2008 à Grammont et 2009 au Corum et plus récemment une exposition qui s'est tenue au Canada dans le cadre d'une fondation d'hôpitaux. « Il y a un public demandeur qui est spécialisé dans l'art, ce qui me permet d'évoluer et de varier » précise le peintre

021.JPGC'est dans son petit atelier niché sous les toits prés des Halles Castellanes qu'il réalise ses compositions uniquement sur des toiles de lin (pas de format défini) qu'il pose ses couleurs harmonieuses à l'aide de son couteau, cette méthode procure un effet de « strate » et de relief. Le travail en profondeur permet le biais de la perspective. L'imagination fait le reste, ce peintre amateur amoureux de sa ville la dessine sous tous ses angles. « J'observe le monde et les situations extérieurs, je les imprime dans ma tête et je dois impérativement les mettre en impression sur un toile emplie de tons chauds du Sud ». Dans ses œuvres on retrouve notamment le carrousel, les Trois Grâces, une série sur la voltige taurine camarguaise, monuments, ponts et bien sûr la Méditerranée.

Admiratif des œuvres de Gustave Courbet pour ses différentes périodes, son style impressionniste mais aussi pour son réalisme dans ses portraits. Toulouse Lautrec aura aussi une influence considérable sur sa palette de couleurs et sa méthode de travailler à l'huile et à l'essence de térébenthine. « Je me suis beaucoup inspiré de sa technique pour nombreux de mes tableaux sur lesquels ce rendu permet un effet de voile sur la peinture » conclut-il.

Contact : romainmontpellier@msn.fr - pierreromain.e-monsite.com

Alcool action : « Il suffit d'un verre ou deux par jour... »

005.JPGFrançois Moureau, président national, Denis Groslambert président de l’association locale et Roger Antoine.

Denis Groslambert, présente l'association qu'il préside.

A partir de quand, peut on dire qu'une personne est alcoolique?

On peut dire que l'on devient alcoolique dès que nous avons un besoin d'alcool. Par forcément de façon chronique notamment au cours de diverses occasions régulières. Cela débute par une consommation excessive entraînant une dépendance physique, psychique. La quantité consommée n'est pas un facteur systématique, il suffit d'un verre ou deux par jour. Cette maladie touche tous les milieux sociaux.

Présentez-nous votre association?

Notre assemblée générale du 23 janvier dernier a permis  notre changement d'appellation. L'association Alcool action est devenue Alcool assistance de la Croix d'or de l'Hérault avec la participation du président national François Moureau.

Alcool assistance de la Croix d'or de l'Hérault est une association d'entraide sociale et d'actions sociales pour les personnes dépendantes ainsi qu'à leur entourage. Ses membres sont généralement bénévoles concernés par les problèmes d'alcool et leurs conséquences, quelles soient familiales, sociales, professionnelles et économiques. Ce mouvement a été crée en 1996, affilié au mouvement national datant de 1910 reconnu d'utilité publique.

Quels sont vos buts pour aider ces personnes dépendantes?

Nos objectifs sont d'aider les personnes en difficulté et leur entourage qui est malencontreusement tributaire de cette maladie. De prévenir des risques  de santé engendrés par ce problème récurrent. Nous leur proposons une écoute, des visites et un soutien téléphonique. Nous nous réunissons chaque semaine.

Où sont vos lieux de réunions et quelles sont leurs fréquences?

Chaque vendredi à 20 h 30 au 51, bd Ernest Renan (quartier des Aubes). Notre permanence est ouverte tous les samedis de 10 h à 12 h à la Maison de la Prévention. Nous travaillons également en partenariat avec la clinique Rech où nous organisons des réunions avec des patients, le centre de Post-cure de Lodève (intervention mensuelle), le centre d'addictologie de l'hôpital St-Eloi (toutes les 2 semaines), l'association Aide à revivre. Nous collaborons également avec  la Maison de la prévention de la santé qui se joint aux diverses manifestations.

Quelle est la démarche pour vous rencontrez?

La démarche est simple, il suffit de nous contacter par mail, téléphone ou bien de passer à notre permanence.  Quand on décide de se soigner, c'est déjà une liberté car la personne est esclave de cette dépendance.

Contact : 04 67 27 07 84 /alcool.action@orange.fr ou alcool.assistanceherault@orange.fr