Accueil Montpellier Ecusson | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


24/12/2011

La peinture intimiste de Sabine Christin

005.JPG

Sabine Christine est une maman de dynamique de 47 ans, qui a subi dernièrement les aléas de la vie mais a su rebondir.

Repartie de  zéro, elle passe son permis de conduire, un grand pas vers l’autonomie.

De son travail de commis de cuisine, elle troque les casseroles pour revenir vers les pinceaux, ses premiers amours.

« J’ose être ce que je suis, je suis sur la bonne voie et je reviens sur ma route. ».

Sabine a suivi une formation aux Beaux Arts de Paris pendant cinq ans. Elle a toujours vécu dans le milieu artistique.

« Je voudrais transmettre à travers mon travail des instants de plénitude et de complétude avec des sujets qui demandent une réflexion philosophique, j’en ai besoin. » souligne t’elle.

Sa peinture est très intimiste, elle explore différentes techniques comme le collage, les pastels gras, huile au couteau, la craie mais aussi par le biais de quelles toiles qui s’apparentent à son journal intime, son regard sur cette société, son actualité.

 

Atelier 4

4 rue Béchamp

04.67.66.48.02

sabine.christin@laposte.net

11:22 Publié dans Peinture | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

23/12/2011

L'abstrait selon Esther

GF2 - Copie (2).jpeg

D’origine brésilienne, Esther Pacitti se revendique artiste peintre autodidacte.

Sa peinture est son véritable  moyen d’expression. Ses toiles abstraites sont déclinées sur différents supports et techniques comme l’acrylique, le collage ou le sable, enduits, gravure et papiers.

« Quand je peins, je n’ai pas de projet clair à priori. Je crée chaque tableau au fur et à mesure, dans une aventure de découverte, en fonction de certains ressentis qui se présentent naturellement.» précise Esther

Son inspiration est tirée de ses souvenirs d’ailleurs, combinés avec l’expression de la mémoire, des couleurs, des vieux murs européens, en particulier ceux de l’Espagne. D’une certaine façon, ses tableaux expriment son vécu de l’intégration du sud et du nord .

Sa série des tableaux est à découvrir jusqu’au 3 janvier au Sister’s Café.

 

Sister’s Café

3, rue Soeurs Noires

Contact: 06 03 01 19 18 (epacitti@free.fr)

http://www.artabus.com/epacitti/GF3 - Copie.jpeg

12:57 Publié dans Peinture | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

15/12/2011

Les nus fauves de Jérémie Brochot

19:39 Publié dans Vernissage | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

04/12/2011

Richard ou la vraie vie du zinc

002.JPG

Le mercredi 30 novembre était un jour spécial  pour Richard Ledeu que l’on surnomme le « Pantani français ».  C’était son dernier derrière le zinc de son pub The Greyhound .  Inéluctablement le bar se vide de ses bouteilles, de son contenu mais pas de ses souvenirs.

« Je suis nostalgique de ces trente années de bonheur, on ne garde que le meilleur et j’ai apporté une pointe de bonheur à chacun de mes clients. » confie Richard.

Pas le temps de finir son café et d’engloutir son croissant, cette figure emblématique montpelliéraine, cet hyperactif qui vit à fond par passion, se rue pour dresser une dernière fois la terrasse.

Sportif et amoureux de deux roues en passant de la petite reine à la moto, il décide de faire carrière dans la police fin des années 60 jusqu’en 1981,  rien que pour chevaucher les cylindrées. « Je voulais faire la police de la route pour assurer la sécurité des cyclistes. »

Puis il décide de prendre un virage à 360 degrés et se lance un nouveau challenge.

C’est ainsi qu’en 1983, il ouvre son bar, une autre de ses passions après le vélo. « Il fallait trouver un nom à consonance anglaise après les travaux, le pub possédait des drapeaux de différentes nations à l’époque. ».

Comédie étant le point névralgique de la ville, Richard fut un témoin privilégié de son évolution à commencer par les événements sportifs et l’apparition du tramway.

« Mes plus beaux souvenirs sont la Coupe du monde en 1998, c’était quelque chose de fantastique. On en parle encore ! Et celle du Rugby en 2007 avec la rencontre de l’Australie et l’Afrique du Sud. Le Tour de France avec sa course contre la montre, c’était une communion entre les coureurs et le public. Mémorable ! » ajoute t’il

Comme le Phoenix renaît de ses cendres, Richard se relève après un grave accident de vélo survenu en 2001. Sa vitalité en a étonné plus d’un. A 65 ans va-t-il s’accorder un moment de détente ou bien va-t-il entamer un nouveau cycle, une nouvelle étape dans sa vie…

02/12/2011

Vernissage ce soir chez Cubik

Cubik.jpg

Cubik, galerie-boutique d’exposition et de ventes pour les créateurs présente le vendredi 2 décembre à partir de 18h30 jusqu’à 21h, leur nouvelle exposition qui se déroulera jusqu’en février 2012.

Des ateliers créatifs autour de Noël sont aussi au programme les mercredis 7 et 14 décembre.

 

Cubik

6 rue des Teissiers

04.11.75.05.77

www.cubik-lagalerieboutique.com

10:52 Publié dans Vernissage | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |