Accueil Montpellier Ecusson | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


31/05/2012

Une conférence avec le général Irastorza pour les élèves de 3ème de la Providence

DSC_0184.jpg

Depuis trois ans, les collégiens de 3ème ont été initiés par leur professeur d’histoire Corinne Cendres, au sens du devoir et de la mémoire. Ils ont mené plusieurs actions et ont apporté leurs participations à des collectes pour le Bleuet de France mandaté par l’Onac, à chaque commémoration.

Ces initiatives sont dans la continuité de leur programme scolaire qui comprend les guerres mondiales, mais aussi en éducation civique avec l’armée et la nation.

« Il faut prendre conscience, qu’il y a toujours eu des guerres, qu’il y en a encore de nos jours et qu’il y a toujours des invalides » explique le professeur.

Pour ne pas oublier, elle a convié pour une conférence, le général Irastorza ancien chef d’état major de l’armée de Terre, conseiller de l’ordre de la Légion d’honneur et président de la mission du centenaire de la Première Guerre mondiale (1914-2014).

« Le plus important, c’est de faire comprendre d’où l’on vient car l’avenir est difficile à cerner. On ne peut pas l’appréhender sans avoir une perception d’où nous venons sans oublier les sacrifices consentis de nos aïeuls » précise le général.

Durant deux heures, devant des élèves assidus et à l’écoute, il leur a expliqué  le rôle de l’armée française au travers des opérations extérieures (Opex) imagées par des diapositives, notamment celle menée actuellement en Afghanistan en passant par le matériel utilisé sur le terrain  mais aussi le rôle des militaires et leurs engagements dévoués pour la sécurité de la nation.

« C’est une opportunité de recevoir ce général avec une telle carrière. Son témoignage a pour but de faire toucher du doigt aux élèves, l’importance de la mémoire et du patriotisme » confie Nicole Arnavielle, chef d’établissement.

« Cette conférence a été très instructive, l’intérêt reste le vécu, un réel mais surtout l’effet de distance qui nous est relaté dans nos livres d’histoires. Mais là, c’est une réalité » concluent Delphine, Shiny, Shone, Lola, Clara, Rime, Laura et Alexia.

Les commentaires sont fermés.