Accueil Montpellier Ecusson | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


29/11/2012

Vernissage exposition d'hiver chez Cubik

Annonce vernissage hiver 2012 mail.jpg

Cubik, galerie-boutique d’exposition et de ventes pour les créateurs, présente la nouvelle exposition d’hiver. Pour fêter l’évènement Delphine et Aurélia Pontegnier organisent un vernissage qui se déroulera le vendredi 30 novembre de 18h30 à 21h.

Ouvertures exceptionnelles les dimanches 9, 16, 23 décembre et tous les lundis du mois de décembre.

Cubik

6 rue des Teissiers

04.11.75.05.77

Conférence sur « L’année 1942 et la bataille de Bir-Hakeim»

La Mission interdépartementale Mémoire et Communication Languedoc-Roussillon de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, organise une conférence tenue par Jean-François MURACCIOLE (professeur agrégé d’Histoire contemporaine à l’Université Paul Valéry de Montpellier, historien et spécialiste des Français libres) sur le thème « L’année 1942 et la bataille de Bir-Hakeim».

Vendredi 30 novembre 2012, à partir de 14h.

Site Saint-Charles – Université Paul Valéry

Place Albert 1er

Salle de colloque

Entrée libre

 

28/11/2012

Contre le Sida

002.JPG

Samedi 1er décembre sera la journée mondiale de la lutte contre le Sida.

Pour l’occasion, les commerçants du quartier Saint-Roch se mobilisent. A l’initiative de cet événement Sabine Schmitt (Ô Reines), Gigi (café Léon) et Caroline Lepitre (Chez Nina). Tous les commerçants vont soutenir  l’association Aides par des dons. Toute l’équipe d’Aides sera présente également devant l’église Saint-Roch pour sensibiliser, informer et orienter vers un dépistage tous ceux qui le souhaitent.

 

aidesmontpellier@wanadoo.fr

www.aides.org

04.67.34.03.76

23/11/2012

Azor en toute liberty

 

006.JPG

 

Samedi 24 novembre, la boutique Azor fêtera son inauguration. Pour célébrer l’évènement, Cécile Dauphin s’est associée à Caboche, modiste de l’atelier Louche qui présentera sa collection automne/hiver mais aussi des chapeaux destinés aux Catherinettes.

« Nous organisons un défilé qui débutera vers 16h devant la boutique et qui s’articulera dans le quartier Saint Roch jusqu’à l’atelier Louche. », ajoute Cécile.

Cécile Dauphin est arrivée chez nous, il y a deux ans avec sa petite famille sous le bras, Suzanne 12 ans et Flore 7 ans. Sans oublier ses malles remplies de tissus, essentiellement du Liberty.

« Pourquoi le Liberty ? Pendant mon enfance et mon adolescence ma mère m’en a fait porter, jusqu’à l’overdose ! s’exclame t’elle. Mais aux deux ans de ma première fille, j’ai commencé tout naturellement à lui confectionner des vêtements dans cet imprimé fleuri, qui ont vite été remarqués à la crèche. C’était le début d’une longue histoire »

Elle fait ses premiers pas dans le milieu des créatrices dans le Xème arrondissement de Paris avec une association de quartier, puis elle participe à des évènements destinés aux créateurs.

En parallèle, elle assume sa vie de maman et d’assistante chez des architectes. A vingt cinq ans, Cécile se tourne vers un CAP de couture « flou » en alternance chez Véronique Fondeville créatrice de robes de mariées à Rouen.

Depuis le 20 octobre dernier, elle s’est installée dans le quartier Saint Roch, elle y présente sa marque Azor Crap’s, ce sont des pièces uniques réservées aux enfants pas sage.

Avec son mètre et ses ciseaux autour du cou, son «truc à elle » est de casser les codes reçus, c’est son côté Roch’n Roll. Elle connait toute l’histoire du Liberty, voire même des anecdotes. Son tissu fétiche, elle le mélange à des matières naturelles telles que le lin, le velours milleraies, la laine bouillie, la soie sauvage etc...

 

Boutique AZOR

8 rue de la Fontaine

06.68.00.30.63

azorcraps@hotmail.fr

 

RIP_AZOR_Fly_A6_105x150_inauguration.jpg

19/11/2012

Valdo Pellegrin se rêvait professeur d'histoire locale

003.JPG

Valdo Pellegrin est une figure montpelliéraine bien connue pour sa passion de l’histoire locale.

Cet ancien maître de conférence à l’école de chimie a vu le jour à Marseille dans les années quarante. Son père Jean a été longtemps pasteur dans le clapas.

« Je dois mon prénom à Pierre Valdo, inventeur de la soupe populaire à Lyon au XIIe siècle mais aussi promoteur de l’église vaudoise », souligne Valdo.

Après des études de chimie et son doctorat en poche, cet enseignant propose à ses élèves de répertorier des noms de rues qui portent le nom d’un chimiste. Les étudiants se prêtent au jeu mais s’arrêtent à un seul nom, celui de Forcrand, (cette rue longe l’école).

« J’en avais recensé une douzaine, suite à cette anecdote qui s’est déroulée en 1983, on m’a demandé de faire des visites sur le passé de notre ville », ajoute-t-il.

C’est en 2000, lors d’un congrès qu’il réalise véritablement sa première visite, baladant les accompagnants des conférenciers  sur ses deux sujets de prédilections, le passé scientifique mais aussi protestant.

« Dès que je suis dans un lieu, j’ai envie d’en connaître l’histoire, parce que connaître son histoire, c’est une façon de se l’approprié et de s’y sentir mieux », précise Valdo.

Il a animé de nombreuses conférences sur ces thèmes et viendra tout naturellement à l’écriture. Son premier ouvrage est paru en 2009, il s’intitule « Montpellier la Protestante », il recense vingt-trois lieux de mémoire. Ce livre a rencontré un vif succès et cette année, il vient d’être réédité.

 

« Montpellier la Protestante » paru aux éditions Nouvelles Presses du Languedoc - www.npl-éditeur.fr

18/11/2012

Lifting de pierres pour la cathédrale Saint-Pierre

011.JPG

Bâtie à la demande du pape Urbain V en 1364, la cathédrale Saint-Pierre fut d’abord l’église du monastère Saint-Benoît qui est devenu le bâtiment actuel de la Faculté de médecine.

C’est en 1536 qu’elle prend ses allures de cathédrale imposante que nous connaissons, avec son baldaquin supportant deux piliers, chapeautée de ses quatre tours qui lui donne des airs de forteresse.

« D’où l’expression qu’on lui attribue encore de nos jours du Fort Saint-Pierre. » souligne l’archiprêtre Plagniol.

Depuis un an, des travaux de restauration sont en cours sur la tranche de l’édifice datant du XIVe siècle. Ils doivent s’achever courant de l’année prochaine. Ce chantier est centralisé en partie sur le baldaquin avec un nettoyage des pierres comprenant différents procédés comme le sablage, les joints ont été refaits avec du mortier traditionnel, le changement de pierre et le bouchage des trous sont également prévus.

En ce moment, les ouvriers s’attèlent au remplacement des dalles situées sur la toiture à quatre pans.

cathédrale st pierre,ecusson,travauxPour finaliser sa cure de jouvence, les travaux devront continuer sur la partie extérieure du XIXème qui comprend le portail de la Vierge, une réfection est aussi au programme.

Etabli sur sa tribune, l’orgue lui aussi a eu droit à « sa révision », son remontage est en voie de finition. Pour la fin de l’année, l’organiste pourra de nouveau souffler dans ses cinq milles tuyaux.

Horaire d’ouverture : du lundi au samedi de 9h30 à 12h00 et de 14h30 à 18h30 et le dimanche de 9h30 à 13h.

 

Cathédrale Saint-Pierre

Rue du Cardinal de Cabrières

04.67.66.04.12

www.cathedrale-montpellier.fr

14/11/2012

Colloque international sur la Shoah en France

L’institut Maïmonide en partenariat avec l’Université Paul Valéry proposent les 15 et 16 novembre, un colloque international sur le thème de la Shoah en France.

Le programme de ces deux journées, se déroulera le jeudi 15 à l’Institut à partir de 9h00 et le vendredi à l’université Paul Valéry, site Saint-Charles, salle du Colloque dès 9h30.

 

Renseignements :

Institut Maïmonide

1 rue de la Barralerie

04.67.02.70.11

www.maimonide-institut.com