Accueil Montpellier Ecusson | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


23/04/2013

Pour faire le plein de bien-être et de forme

010.JPG

Comment passe-t-on de gendarme, à journaliste animalier et à l’ouverture d’un espace bien-être ? C’est le parcours atypique de Bruno Soriano.

Après avoir réussi le concours de gendarme en 1985, il fait ses premiers pas de militaire à l’escadron de Nîmes et très vite il prend du galon en s’occupant de la gérance du mess tout en faisant les colonies de vacances des enfants de ses collègues. Au bout de quelques années, il décide de rendre l’uniforme et de s’adonner à sa véritable passion qui l’anime depuis son adolescence : la radio.

Dans un premier temps, il pose sa voix sur les ondes par le biais d’une émission animalière pour plusieurs stations parisiennes et nationales. Par ailleurs, de nos jours, il est toujours sur les fréquences en proposant une diffusion dont le contenu est réservé à des personnes en situation de handicap. Son technicien est notamment non-voyant.

« J’estime d’avoir la chance d’être valide donc j’offre le contenu bénévolement pour permettre à tous de comprendre le règne animal », souligne l’animateur.

Il a également écrit quelques ouvrages sur les chats de race.

Sa troisième vie, Bruno la dédie au bien-être, à l’humain. Il s’est d’ailleurs formé et perfectionné dans ce domaine pour devenir naturopathe, litothérapeute.

« J’avais envie de transmettre mon savoir en ouvrant dernièrement un espace bien-être « Dans les yeux de Gaïa » où les minéraux flirtent avec les huiles essentielles », conclut Bruno Soriano.

Ouvert du lundi au samedi de 10h30 à 19h30. 

Dans les yeux de Gaïa

16 rue de l’Université

06.08.05.43.18 

21/04/2013

Miladelice propose des stages de cuisine et de pâtisserie pour enfants et ados

miladelice PROGRAMMAE.jpg

20/04/2013

Salades et sandwichs garantis à la française

015.JPG

« Made in France » est un terme cher dans le cœur des Français surtout en ces temps de crise.

Les deux associées Patricia Benguigui et Audrey Mangin, ne vous accueillent pas avec une marinière mais plutôt avec un tablier et une coiffe frappés de ces trois mots.

Venues de leur Lorraine natale, elles sont arrivées dans le Clapas en janvier dernier avec un concept en poche.

Issues toutes les deux de famille de commerçants, les parents de Patricia sont coiffeurs et ceux d’Audrey étaient transporteurs. Elles sont baignées très tôt dans le commerce.

Leur restaurant de sandwichs et de salades à la française, est situé place Saint Côme. Leur gamme est élaborée uniquement sur des produits frais en passant par du pain artisanal, viandes, crudités, assaisonnement que l’on peut agrémenter selon ses goûts.

Patricia que l’on compare souvent à Patricia Kass, s’en amuse et reconnaît volontiers, qu’elle ne chante pas aussi bien. La jeune femme a été à son compte pendant trente ans notamment sur les fêtes foraines de France et de Navarre mais aussi en Europe. Elle a également tenu un restaurant sur Nancy.

« Nous avions envie d’un nouveau défi, d’aventure, alors nous avons décidé de nous s’installer ici avec ce projet « Made in France », conclut Audrey et Patricia.

Ouvert 7 jours 7 de 10h à 23h.

Made in France

Place Saint-Côme

04.99.58.10.74

14/04/2013

Concert et conférence

Compositeurs et poètes montpelliérains

Mercredi 17 avril, à partir de 15 heures, rendez-vous à la cathédrale Saint-Pierre.

Jeannine Redon, historienne, présentera la vie d’Emile Paladilhe, compositeur né près de la cathédrale en 1844.

Othar Chedlivili, organiste de la cathédrale Saint-Pierre, parlera ensuite de l’œuvre de Paladilhe, puis interprètera l’une de ses compositions.

 Ensuite, départ vers le cœur du secteur sauvegardé pour découvrir les lieux où ont vécu les personnages évoqués et entendre quelques textes poétiques (du Moyen Âge au début du XXe siècle)

Tarif unique : 14€

(réduction pour les membres de Connaissance du Languedoc)

12/04/2013

Le printemps des Amoureux lancé par le comité de Candolle

Affiche-v04.jpg

Pour célébrer l’arrivée tardive du printemps, le comité de quartier les Amoureux de Candolle, sous la houlette de sa présidente Sylvie Raber-Keel, Fahd Touma et Roger Anthoine, nous ont concocté une journée festive et musicale, le samedi 13 avril, en partenariat avec les commerçants du quartier.

« Cette année, nous changeons de formule. Nous réinvestissons ce merveilleux jardin Louis Boffet, la romantique cour de notre local située rue Lallemand mais aussi l’espace de la corraterie Saint-Germain » souligne Sylvie Raber-Keel, présidente du comité.

La manifestation débute dès 11h, où les chineurs pourront déambuler devant les stands des exposants du vide-grenier (il reste quelques places à pourvoir, inscriptions obligatoires*). Des ateliers maquillages sont prévus pour nos chères têtes blondes.

Mais l’atout de cette journée est sa programmation musicale très éclectique   en passant par du rock, rock progressif, rock moderne mais aussi du rock soul, du jazz, ballades sans oublier des intermèdes plus classiques avec Philippe Henri, professeur de violoncelle dans le local au comité où se déroulent de nombreuses activités.

Les enfants de l’école du quartier la Calandrette de Candolle seront également de la partie.

« Il y aura aussi des interventions surprises » ajoutent les Amoureux.

Les visiteurs, curieux, adhérents pourront se restaurer sur place avec de la cuisine bio, marocaine, cafés, thés, soupes.

Musicalalune proposera à 20h30 un concert karaoké interactif pour finaliser cette journée bien remplie de bonne humeur, de joie, de rire et de soleil.

 

Renseignements :

*Comité de quartier

19 rue Lallemand

04.67.66.10.05 – 06.71.76.28.06

candolle34@gmail.com

www.candolle.fr 

11/04/2013

Du nouveau au restaurant l'Artichaut

001.JPG

Sébastien et Laura Perrier ont repris en mars dernier l’Artichaut, enseigne bien connue du quartier Sainte-Anne.

Tous les deux sont des professionnels de la restauration notamment Sébastien qui s’est illustré à Paris chez Lasserre, Pétrus et à la Clauserie des Lilas.

A 16 ans, il débute comme apprenti à Vichy en Auvergne dont il est originaire, il se spécialise dans la pâtisserie. A 20 ans, il monte à la capitale où il roule sa bosse pendant huit ans.

« On a choisi Montpellier car c’est une ville dynamique et cosmopolite. De plus, les gens sont très ouverts », soulignent Laura et Sébastien.

Quant à Laura, elle fait ses armes pendant ses études de chinois et elle rencontre son futur mari qui l’emmène en Auvergne. Dans un petit patelin de 180 âmes, ils ouvrent une auberge en pleine nature.

« J’avais le paysan qui me ramenait ses produits. Je concoctais de bons petits menus avec cette matière première de qualité », ajoute le Chef.

En 2007, il obtient le titre de « jeune talent » qui récompense un jeune dans chaque région mis en place par Gault et Millau. Sébastien détient également deux fourchettes au guide Michelin.

 

Ouvert du mardi au samedi de 12h à14h et de 19h30 à 21h30.

 

L’Artichaut

15 bis rue Saint-Firmin

04.67.67.91.86

09/04/2013

Rencontres de Maïmonide

Dans le cadre des rencontres de Maïmonide, Michaël Iancu proposera le jeudi 11 avril, une conférence où seront abordés les thèmes suivants :

 -         Antisémitisme, nouvelle génération,

-         Juif fantasmatique,

-         Juif réel : mythes, clichés, haine et ignorance.

Avec la participation de Carol IANCU, historien et professeur à l’Université Paul Valéry.

Rendez-vous à 20h,  salle Don Profiat de l’institut Maïmonide.

Institut Maïmonide

1 rue de la Barralerie

04.67.02.70.11

maimonide-institut.com

18:53 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |