Accueil Montpellier Ecusson | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


30/11/2013

Charlotte Quentin : le trait tout en finesse

010.JPG

Charlotte n’aimait pas l’école. En revanche, elle adorait les cours d’arts plastiques du samedi matin.

« J’ai toujours dessiné mais je n’avais pas de techniques. Je faisais ce que je pouvais, » souligne Charlotte Quentin.

Son bac en poche, la jeune femme décide d’approfondir son talent naissant en se dirigeant vers une haute école d’Art en Belgique.

Durant trois années passées à Saint-Luc, elle apprend différents procédés comme la gravure, l’animation, l’infographie, la sémiologie graphique (apprentissage du décryptage d’image) sans oublier la peinture, l’aquarelle et l’encre.

« L’école m’a appris toutes ces méthodes néanmoins on nous dirigeait plus vers l’illustration jeunesse et publicitaire mais cela ne correspondait pas à mes envies. J’avais déjà mon univers. Il m’a fallu cinq ans pour trouver mon écriture graphique, » ajoute la jeune femme.

Elle a toujours préféré le trait au remplissage de couleur. En rencontrant un artiste parisien qui dessine au rotring, Charlotte fût interpellée par le rendu de ces compositions. La particularité du rotring est la finesse du trait et de l’intensité de l’encre de chine. Ce dernier étant capricieux, il ne s’utilise pas sur n’importe quel papier.

« Il s’utilise généralement sur du papier technique à la propriété d’être très lisse et très blanc. Pour réaliser mes dessins, j’ai choisi trois sortes de papiers, le papier couché (lisse), le papier bible (de couleur beige) et enfin le papier de calligraphie japonaise qui me permets de travailler le lavis, » précise t’elle.

La finesse de son trait dans ses réalisations a permis à Léokadie (son pseudonyme) de tracer son chemin dans différents lieux d’expositions notamment chez Mary Cherry (1 rue de l’Université) et chez Cubik (6 rue des Tessiers) où l’on peut admirer son travail.

« Léokadie est mon deuxième prénom, c’est d’origine polonaise. Cela reflète bien ma sensibilité et mon âme slave ».

www.leokadie.com

Les commentaires sont fermés.