Accueil Montpellier Ecusson | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


22/10/2014

Valentin-Haüy cherche toujours des bénévoles

005.JPG

L’association Valentin Haüy existe depuis 1889, elle est la plus importante et la plus ancienne à se consacrer à la cécité. Elle fut reconnue d’utilité publique en 1891.

Deux hommes que l’on surnomme « Bienfaiteurs des aveugles » ont radicalement transformé la vie, le quotidien, de ces personnes qui autrefois étaient isolées où encore assistées.

Le premier fut Valentin Haüy (1745-1822). Il s’intéressa au devenir socio-culturel des aveugles. Il fonda une première école en 1785 (devenue l’INJA, institut national des jeunes aveugles) où de jeunes enfants purent apprendre à lire avec leurs doigts sur des textes en relief.

Quarante plus tard, Louis Braille (1809-1852), élève à l’Inja, mis au point son alphabet en points saillants. Il ouvrit définitivement les portes au savoir et à la culture aux aveugles et malvoyants. 

Maurice de La Sizeranne (1857-1924) est le véritable fondateur de l’association. Elève également de l’Inja, il mit en place les conditions réelle d’autonomie sociale et professionnelle. Il créa ainsi la première imprimerie braille et la première bibliothèque braille, ce furent les premiers ateliers adaptés.

« Notre vraie problématique, c’est d’essayer de pouvoir aider dans leurs quotidiens des aveugles et mal voyants qui sont dans aucune association et qui vivent seuls ou isolés avec leurs famille et qui ne connaissent pas tous nos services, » souligne Jean-Christophe Wenger, directeur de la communication.

L’association, très active et dynamique propose une multitude d’activités comme des cours de poterie, de danse, d’informatique mais aussi des randonnées, du tai chi chuan, des groupes de paroles. Elle met également des cours de braille et une bibliothèque sonore à disposition sans oublier des donneurs de voix et sa chorale.

« Nous recherchons toutes personnes qui veulent venir chanter avec nous trois lundis par mois.  Mais aussi des bénévoles pour lire des livres, nous accompagner dans nos randonnées et nous aider à tenir des stands dans nos diverses manifestations, » ajoute Annie Mégé, chef de chœur.

A ce jour, elle compte deux cent vingt bénévoles qui encadrent deux cent non voyants. Leurs bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 14h à 18h.

 

Association Valentin Haüy

5 bd Louis Blanc

04.67.72.23.54

comite.montpellier@avh.asso.fr

montpellier.avh.asso.fr

18/10/2014

Brigitte Chapelier reconvertie céramiste

 

Brigitte a rejoint l’atelier boutique Matière d’Art, en avril dernier. Elle a également organisé un parcours de céramiste.

Pendant vingt ans, elle a été urbaniste à la Serm, coordinatrice de projets d’aménagements urbains dans les Zac. Elle a travaillé sur de nombreuses opérations avec les différents corps de métiers comme les paysagistes, architectes, géomètres etc, pour faire avancer les projets de la ville, de l’agglo et des collectivités.

Cette femme active est diplômée de Sciences Po, possède un DEA de géographie urbaine et économique.

« Je n’aime pas la routine, j’avais envie de découvrir au bout de vingt à la Serm, de nouveaux territoires, de nouvelles logiques. J’ai don été recrutée à l’Agglo de Nîmes. Au bout de trois ans, j’avais vraiment envie d’autre chose, » souligne Brigitte.

A l’âge de sept, Brigitte demande à sa mère de l’emmener faire un cours de poterie. A l’époque, on l’apprenait aux enfants en commençant pas des colombins (petits boudins que l’on assemblait). Maintenant, on les initie à des techniques d’eau et de pinçage de la terre pour amincir et par d’autres jeux de découvertes.

« La laideur de ce que j’ai produit la première fois m’a horrifiée, je me suis mise au dessin. A plusieurs reprises j’ai essayé de revenir à la céramique mais j’ai été déçue. Puis un jour, je me suis dit qu’il ne fallait pas que je passe à côté de ça. J’ai décidé d’obtenir un vrai diplôme de céramiste. J’ai cassé ma tirelire, » explique t’elle.

C’est à Saint-Quentin la poterie, qu’elle intègre l’école en 2010. « Tout ma vie j’ai tourné autour du pot ».  Désormais, elle partage l’atelier avec Lili Vialacres. L’essentiel de son travail est basé sur l’ambiance des rivages qui sont à la fois tonique et apaisante.

 

Matière d’Art

5 rue de la Fontaine

www.bcceramique

 

Concert d'orgue à la cathédrale

5574916908_745339a916_b.jpg

Denis Comtet, organiste (Titulaire du Grand-Orgue de Saint-François-Xavier, Paris) donnera un concert le vendredi 24 octobre 2014 à 20h30 à la cathédrale Saint-Pierre. Au programme de cette soirée :

- Jean-Sébastien BACH : Passacaille et Fugue en ut mineur

- Joseph ROUCAIROL : Jesu meine Freude - Carillon

- Marcel DUPRE : 4 versets sur Ave Maris Stella, op.18

- Maurice DURUFLE : Fugue sur le Carillon des heures de la Cathédrale de Soissons.

- César FRANCK : Pastorale

- Jehan ALAIN : Trois pièces : Variations sur un thème de Clément Janequin, le jardin suspendu et litanies.

Cette quête est au profit de la rénovation de la Chapelle de l’Adoration Perpétuelle.

Entrée libre

Contact : 0664392098

adorationperpetuelle34@gmail.com

http://www.adorationperpetuelle34.com

16/10/2014

Une drôle de tambouille digitale

004.JPG

Depuis mi-septembre, le 42 de la rue de l’Université intrigue les passants. 3macarons.fr, cuisine digitale ? Mais qu’est-ce c’est ?

Florent Carasco et Michelle Magère sont des cuisiniers peu ordinaires, d’un nouveau genre, sans toques mais avec des dizaines de recettes.

« Cuisine digitale est une métaphore, les trois macarons font référence aux étoiles du guide Michelin. On a voulu jouer sur cette image qualitative pour expliquer avec des allusions culinaires le monde digitale qui se décline sous forme de sites internet, l’impression en 3D. D’ailleurs notre jargon est basé sur celui de la cuisine,» explique Florent.

Leur objectif est de démocratiser pour vulgariser les nouvelles technologies.

« L’impression 3D a trente ans, elle était exclusivement réservée aux industriels. Maintenant elle est à la portée du grand public. Nous voulons rendre accessible ces choses qui paraissent compliquées à toutes personnes qui le souhaitent, » précise le jeune homme

Dans leur petit centre d’accueil, leurs seuls ingrédients sont des bobines de plastique coloré, qu’ils enfournent dans leurs imprimantes 3D qui réalise à souhait tout ce que l’on veut.

Ouvert du mardi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 19h.

3macarons.fr

42 rue de l’Université

09.77.19.77.81

www.3macarons.fr

Verre de l’amitié, ce vendredi

L’association les Voies des Palais propose à tous les habitants du quartier de se réunir autour d’un verre de l’amitié. Dans ce moment de convivialité et dans une ambiance bonne enfant, chacun pourra échanger, partager sur la vie et les projets du quartier.

Rendez-vous le vendredi 17 octobre dès 18h devant l’hôtel Sarret.

 

Contact :

lesvoiesdespalais@gmail.com

 

14/10/2014

Atmosphère, vernissage ce jeudi à l'Anacrouse

Visuel.jpg

12/10/2014

Une journée pour la bientraitance

002.JPG

Tous « unis-vers » la bientraitance est l’un des leitmotivs de l’association Action-bientraitance.

Pour sa fondatrice et présidente Edwige Monod, épaulée par sa trentaine d’adhérents, ils organisent le mardi 14 octobre, la deuxième journée de la bientraitance au travers d’ateliers et de conférences.

« A l’heure d’aujourd’hui, en démocratie où il y a beaucoup de choses sur les lois. On se retrouve avec des taux de maltraitances qui ne descendent pas. Quelles soient sur les enfants, les personnes âgées, les femmes. Chez les ados, la violence s’installe, elle devient ordinaire, gratuite, malsaine, » souligne la présidente.

La violence se décline sur plusieurs formes, elle peut-être verbale, physique, psychique ou morale, matérielle, économique, médicale ou médicamenteuse sans oublier les négligences actives comme toutes formes de sévices, abandon, abus et des manquements pratiqués avec la conscience de nuire.

Pour rencontrer, partager diverses expériences, transmettre des informations, favoriser l’entre-aide et les bons plans citoyens quatre lieux sont à disposition notamment à l’auditorium du musée Fabre, au théâtre de la Faculté de médecine, au Centre régional de documentation pédagogique (CRDP) ainsi qu’à la salle Rabelais.

 

Contact et renseignements sur les horaires et tarifs au 06.81.55.03.93

www.action-bientraitance.org