Accueil Montpellier Ecusson | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


25/02/2017

Brassées près de chez vous

DSCN3203.JPGComposée d’eau, de malt, de houblon, de levure et du sucre, la bière a désormais son royaume, Déli malt. Aux commandes, Oliver Martinez n’a pourtant pas la pression quand c’est l’heure de pinte.

L’amateur de ce breuvage en propose plus d’une centaine quelles soient rousses, blondes, ambrées, brunes ou blanches, il est intarissable sur le sujet.

Dans son local où sont entassées des caisses de bois, ces dernières renferment des cervoises  de 33, 50 et 75 cl, venues des quatre coins d’Occitanie en passant par l’Aveyron, les Cévennes, la Lozère sans oublier l’Hérault. Olivier encourage les petits producteurs indépendants et les circuits courts.

« De plus en plus de micro brasseries s’orientent vers différents types de bière comme l’Ipa ou la Singer Hop  sont plus houblonnées et elles apportent des notes aromatiques mais aussi de l’amertume tandis que la Sour est plus acide, la Stout quant à elle est plus torrifiée » glisse l’amateur de malt et de houblon.

Deli malt, c’est aussi une grande diversité des saveurs qui en surprendront plus d’un et c’est local.

 

Ouvert les mercredis, jeudis et vendredis de 17h à 20h et le samedi de 11h à 13h et de 15h à 20h.

 

Deli malt

6 rue des Multipliants

09.51.74.46.37

delimalt.com

 

 

 

05/02/2017

Les saveurs crues de l'Essentiel

IMG_3555.JPGLe concept de l’Essentiel saveurs crues est simple. Il s’oriente vers une nouvelle façon 100 % bio de s’alimenter avec des produits issus de la production locale, en circuit cours avec des ingrédients sains et non transformés.

Ce resto du quartier Saint-Roch et tenu par Anne Pillon dont le leitmotiv est de revenir vers l’essentiel.

« Ca a du sens pour moi et c’est un symbole. Dans ce monde de superflu et de consommation à outrance, nous avons vraiment perdu l’essentiel, » défend la restauratrice.

L’Essentiel saveurs crues, c’est une cuisine vivante où l’on ne tue pas l’aliment. Pas de cuisson, la restauration est 100 % végétale, crudivore et à toute heure. On peut également siroter des tisanes, des jus pressés à la minute à l’extracteur avec un choix considérable : une soixantaine sont proposés à la carte.

Anne répond à toutes les demandes culinaires en passant par les végans, végétariens, végétaliens sans oublier les intolérants. L’Essentiel renferme un quatrième axe, celui de l’épicerie raw food, cette dernière comprend des biscrus salés notamment pour l’apéro comme l’olive, la tomate, l’oignon, betterave et les biscrus sucrés tels que la banane, le sésame, coco ou encore cacao.

On peut déguster sur place ou à emporter toutes ces saveurs naturelles sans aucune modération.

 

Ouvert du mardi au vendredi de 10h à 18h et à noter les jeudis et vendredis de 19h30 à 22h30 sur réservation. Le samedi de 10h à 19h.

 

L’Essentiel saveurs crues

5 rue de la Fontaine

07.69.12.10.83

lessentiel.saveurscrues@gmail.com

 

 

La région accrochée en photos

IMG_3588.JPGL’expo du moment au Fairview est l’œuvre d’un couple de photographes amateurs Olivier Le Cardinal et Kenie Excoffier qui propose deux manières de prendre des photos et deux manières de les observer. L’objectif étant de deviner qui à shooter quoi ?

Les deux artistes invitent, au travers de leurs clichés, à découvrir ou à redécouvrir l’Occitanie en passant par la maison de la nature de Lattes, les étangs de Pérols, Bouzigues, les cascades de la Vis et bien d’autres destinations.

Zoom sur ce couple, où tout est parti d’une passion et qui ont tout appris sur le tas comme ils disent.

Olivier est amoureux de son « reflex » mais il se passionne également pour la nature. Le jeune homme s’est lancé dans un BTS gestion et protection de la nature où son œil de photographe l’a amené à révéler la beauté de notre terre nourricière.

« Quand je fais de la photo, je suis un peu comme un chasseur qui traque sa proie dont le but est d’immortaliser l’instant, le moment et de le sublimer, »

Ses premiers shoots étaient consacrés à la macro d’entomologiste (étudie les insectes).

« L’idée était de montrer l’importance de ce qui nous entoure car on le néglige et surtout on l’ignore. C’était pour moi un outil pédagogique, on parle de protection de la planète et tout débute par ces petits écosystèmes, » précise Olivier.

Pour Kenie, le dessin l’a toujours animé. La jeune femme choisi au bac l’option arts plastique.

« Je faisais du dessin dans un courant impressionniste, j’étais basée sur les sentiments. Mes tableaux représentaient mes états d’esprits. Ma rencontre avec Olivier a accéléré mon évolution vers la photo, » confie Kenie.

Ses photos sont très ciblées sur le ressenti et non sur le cadre. C’est sa façon de placer son œil, d’avoir un regard décalé, et de redécouvrir le monde un peu comme dans les yeux d’un enfant.

« J’ai à cœur de faire transparaître dans mes images la petitesse de l’homme dans un monde si vaste, » conclut l’artiste.

 

Fairview coffee

6 rue Loys

Site flicker : Olivier Le cardinal et Kenie Excoffier