Accueil Montpellier Ecusson | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


10/05/2012

Matière d’Art s’habille de rouge

DSCN7005.JPG

Dans le cadre de la manifestation les Ateliers Saint Roch voient rouge, pour ce mois de mai, c’est la boutique Matière d’Art qui s’y colle.

Noémie Barbey a confectionné une série de bijoux rouge et argent sur le thème de l’hémoglobine, elle a aussi travaillé les émaux et le cuir.

Quant à la céramiste, Lily Vialacres, elle a imaginé un champ de coquelicot qui garnit la vitrine et des poissons flottants.

Elles fêtent également les deux ans de leur magasin.

A découvrir jusqu’à la fin du mois.

 

Matière d’Art

5 rue de la Fontaine

29/04/2012

Les bénévoles de Saint-Roch

003.JPG

Saint Roch est né en 1350, dans une famille aisée et résidait rue de la Loge. Il étudia la médecine. Orphelin, il décida de distribuer les biens familiaux. Il revêtit l’habit, prit son bâton de pèlerin et se rendit en Italie où la peste faisait rage….

Quelques siècles plus tard, son sanctuaire fut érigé sur les fondations de l’église Saint Paul en 1860. L’édifice ne fut d’ailleurs, jamais achevé.

De nos jours, ce lieu de pèlerinage, de culte, est visité par des milliers de touristes venus du monde entier pour lui rendre hommage. Il est également vénéré en Belgique, en Italie, en Croatie, au Canada, en Chine, en Amérique du Sud….

Pour veiller au bon fonctionnement et au bon déroulement de ces visites, Saint Roch peut compter sur son équipe de bénévoles, composée de Gérard, Christiane, Nicole, Clémence, Monique, Louise, Brigitte et les deux Michel.

« Notre rôle est l’accueil, la préservation et la conservation du sanctuaire car nous recevons en moyenne par jour près de 150 visiteurs notamment en hiver et 500 en période estivale. Nous sommes neuf en permanence mais lors des festivités du 15 et du 16 août, nous sommes une cinquantaine. » précise l’équipe.

Attachés à leur Saint, ils narrent son histoire, détaillant chaque pierre, chaque détail sans oublier quelques anecdotes croustillantes comme :

« Lors de la bénédiction des animaux, nous avons reçu un gentil perroquet qui n’arrête pas de saluer monsieur le Curé. Cette année là, il y avait aussi une petite furette. Un soir, nous avions oublié de fermer l’église. Nous sommes revenus vers minuit et nous avons vu des gens qui priaient, à notre grande satisfaction.».

Depuis la loi de 1905, les bâtiments de culte sont la propriété de l’Etat. L’entretien de l’édifice est assuré par la Ville. Dernièrement, les gouttières, les fuites d’eau, les socles des saints ainsi que les escaliers de l’orgue ont été rénovés.

« Mais un petit rafraîchissement intérieur serait le bienvenu, c’est un peu la rhétorique de certains étrangers qui nous font remarquer que leur église St Roch est bien mieux entretenue que la nôtre. » concluent-ils.

 

Accueil tous les jours de 14 h à 19h en été et de 14h à 17h en hiver.

28/04/2012

La campagne du Bleuet de France fait jouer la solidarité

bleuet,coquelicot

L’Office National des Anciens Combattants et victimes de guerre (ONAC), organise chaque année depuis 1935, lors des commémorations de la Victoire du 8 mai 1945 et de l’Armistice du 11 novembre, des collectes pour promouvoir le Bleuet de France.

Le Bleuet est la fleur symbolique du souvenir en France, il rappelle le bleu du drapeau sans oublier l’uniforme des « Poilus » de la Première Guerre mais aussi sa capacité à renaître sur les champs de bataille. Il représente dans le monde combattant, la solidarité comme son alter égo d'Outre-Manche, le Coquelicot.

Les bénéfices de cette collecte viendront en aide socialement aux anciens combattants, aux victimes de guerre et du terrorisme ainsi qu' aux pupilles de la Nation. Ils favoriseront également des projets pédagogiques consacrés à la mémoire combattante et l’histoire contemporaine.

« Cette opération qui sera le début d’une longue série a pour but de nous faire connaître auprès d’un public plus large comme les étudiants, les jeunes actifs que nous pourrions rallier à notre cause. » précisent Nathalie Marsaa et Carine Lévêque, coordinatrices du projet.

bleuet,coquelicotDu 2 au 8 mai, l’Onac présentera au Fairview coffee, une exposition consacrée entièrement à l’œuvre nationale du Bleuet de France.

« Nous avons choisi cet endroit car les gérants sont franco-britanniques et, à ce titre, représentatifs de notre événement. » ajoutent ‘elles.

Pour l’occasion des supports ont été imaginés sous forme de carte relatant l’historique de ces deux fleurs.

Sylvain Puyau et Adam Barwell confectionneront des cupcakes rouge et bleu. Un tronc sera mis à la disposition des généreux donateurs. En échange de leurs contributions, un sachet de graine de bleuet leur sera remis. Le 8 mai, les collégiens de la Providence se joignent au mouvement en sillonnant les rues de la ville.

Aidons ceux qui restent…

 Contact et renseignements :

nathalie.marsaa@onacvg.fr; carine.leveque@onacvg.fr

www.bleuetdefrance.fr

 Fairview coffee 6 rue Loys 09.52.98.88.24

bleuet,coquelicot

20/04/2012

Le gîte Saint-Roch, lieu de repos sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle

014.JPG

Depuis 2004, le gîte St Roch est devenu une étape incontournable sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle pour les pèlerins venus du monde entier.

Dès son arrivée dans le presbytère du sanctuaire, le pèlerin est accueilli par  un membre de  l’équipe hospitalière,  qui lui remet une charte avec des consignes à suivre pendant son séjour d’une seule nuit, seulement.

Le gîte met à disposition, huit lits, un salon et une cuisine où il pourra se restaurer.

L’équipe hospitalière, constituée de 17 bénévoles, dont certains sont d’anciens pèlerins, se relaie toute l’année pour favoriser un climat sympathique et convivial.

« Quelques fois, on guérit quelques bobos, mais notre rôle est aussi de le renseigner sur le chemin à suivre mais également d’assurer le bon déroulement et fonctionnement de son passage. De l’encourager et d’être à son écoute. Nous faisons preuve d’un respect dans la démarche de chacun.» expliquent ‘ils.

Ce point de ralliement reçoit près de 700 hôtes par an, de toutes religions et d’une trentaine de pays en passant notamment par le Japon et la Chine.

Depuis le début de l’année, 96 s’y sont arrêtés. Ce soir là, ils étaient sept à se reposer.

« C’est la première fois que je fais le chemin, il y aura plusieurs étapes encore à surmonter. Je me donne quatre semaines et je souhaite arriver à Lourdes. Ce soir c’est ma première nuit au gîte. Je repars demain matin et mon objectif est de marcher 25 km par jour. Ceci est ma démarche personnelle, elle va me permettre de me retrouver et de me poser. » confie Eric 52 ans, venu d’Arles.

Cet hébergement modeste est un lieu de rencontre humaine et spirituelle sur le chemin de l’écoute et du partage.

Une permanence est assurée du 15 mars au 15 novembre de 16h30 à 19h. Et de novembre à mars, c’est sur réservation.

 

Contact :

Gîte Saint Roch

4 rue  de Vallat

04 67 52 74 87

31/03/2012

Tournoi de poker sous le signe de la solidarité

ModèleTournoiDePoker.pngA l’heure où la campagne des restos du cœur se termine, cinq étudiants de l’école de Commerce, organisent un tournoi de poker en faveur de la banque alimentaire.

Ce tournoi a pour but de récolter des denrées pour l’association venant en aide aux personnes dans le besoin.

« C’est pourquoi, pour participer nous ne demandons pas d’argent mais au moins 2kg de nourriture tels que : sucre, café, soupe, chocolat en poudre, pâte à tartiner. Nous espérons atteindre 120 joueurs. » précise Solenne Grosjean, une étudiante à l’initiative de cette manifestation.

Le tournoi est ouvert à tous, il se déroulera le dimanche 1er avril à deux pas de Comédie au 15 passage Lonjon et débutera à 11h.

 

Contact et renseignements :

06 98 61 89 30

s.grosjean@esc-montpellier.com

http://www.facebook.com/events/293372580730852/

09/03/2012

Il était une fois…. la Féerie des Sentiments !

231D.jpg

Il était une fois, l’histoire d’Agnès Marigliano, qui livre sous son nom de plume La Fée des Brumes, son premier recueil de poèmes intitulé Il était une fois… la Féerie des sentiments ! paru aux éditions Edilivre.com.

« Ce recueil,  que j’ai dédié à mon fils,  révèle une multitude de sentiments mêlés . Il y a, certes, des moments tristes, mais aussi une lueur et le petit coup de baguette magique qui transporte vers l’optimiste. » précise Agnès.

L’univers des Fées, c’est son jardin secret, son havre de paix, son imaginaire, son cocon.

Au travers de cet ouvrage, la narratrice relate une biographie lyrique sous forme de six chapitres nommés par chronologie.

 « J’ai gardé mon âme d’enfant, car je suis une rêveuse, la tête dans les étoiles, mes secrètes pensées s’envolent dans ce monde féerique. Je suis venue à l’écriture par besoin, une envie vitale. » ajoute t’elle.

Agnès est autodidacte, son parcours n’est pas littéraire mais en revanche, elle a été publiée au Québec où elle a été primée pour de textes écrits en 2010. Elle anime et modère une rubrique l’Art des Mots sur un forum : Un Monde Féerique. Elle a parcouru le monde en suivant son ex-époux et a élevé avec bonheur son fils Mickaël. Agnès fut également négociatrice chargée de communication en passant par l’esthétique, elle a ouvert un institut de beauté à la Réunion. C’était son rêve de petite fille.

 

Contact et renseignements

4ème de couverture de mon livre.jpg« Il était une fois... La Féerie des Sentiments»

edilivre.com

la.fee.des.brumes@hotmail.fr

13/11/2011

Lydie Behr publie son premier roman

CIMG3467.JPG

Quelques instants… une éternité, paru aux éditions Edilivre.com  est le premier roman de l’écrivain, auteure et historienne  montpelliéraine Lydie Behr.

Ce récit optimiste évoque des fragments de sa vie avec beaucoup de digressions, de pauses dans la narration qui permettent au lecteur de se divertir. Et en toile de fond un drame familial s’inspirant de la vie de Félicie la grand-mère paternelle de l’auteure, chanteuse lyrique décédée prématurément

« J’ai eu envie de relater ce drame passionnel, le restituer avec les quelques souvenirs de mon père qui n’avait que quinze ans. » confie Lydie.

L’ouvrage est plutôt intimiste que l’on pourrait qualifier d’autobiographie contenant des expériences en relations avec les autres, des passions de vies, des états d’âmes de jeunesse.

« Je pense que dans ce livre, j’explore les sentiments au travers des relations humaines, amoureuses, fraternelles et amicales. »

Pudique, voire même réservée à l’évocation de son livre, Lydie se confie peu à peu. Pourtant, elle est coutumière d’écouter, de retranscrire, de transmettre pour rédiger des récits d’hier, d’aujourd’hui, de demain également pour des articles, des biographies, des recherches historiques ou encore des témoignages vécus. Elle se définit comme un passeur de mémoire.

Ce ouvrage est certainement une suite logique, son héritage.

Contact et renseignements :

Lydie Behr : 06.82.43.75.66

Lydiebehr@yahoo.comwww.lydiebehr.com