Accueil Montpellier Ecusson | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


28/04/2010

Frédérique, hôtesse de caisse

frederique NB MD.jpg

 Frédérique, hôtesse de caisse

Au programme, du Baloard, une pièce intitulée « Frédérique, hôtesse de caisse » écrite par Claude Theil, interprétée par Véronique Hulin mise en scène par Karim Hammiche.

« Frédérique, trentenaire plutôt gentille, simple et réservée regarde le monde passé devant sa caisse. Au travers de ce tableau représentatif du monde du travail, elle n'a pas conscience et ne saisit pas les conversations de la déléguée syndicale. Son travail est précaire, ses horaires sont fractionnés mais la vie de Frédérique est ailleurs... » résume la comédienne

Après quinze jours de répétitions intensives d'une durée de  8h à 10h par jour. Suivies de  quelques modifications ajoutées à la mise en scène, au texte, au décor, à la musique et aux costumes. La Compagnie Art dit est fière de vous présenter sa première représentation. Créée en 2009 à Montpellier, elle s'est spécialisée dans  théâtre professionnel. La volonté commune de ses membres, Véronique Hulin, Séverine Lacroix et Emmanuelle Comet est de promouvoir un théâtre de réflexion, festif, populaire tout en explorant les différentes formes de la comédie humaine. 

Comédienne professionnelle formée au conservatoire de Brest et aux cours Florent. Véronique Hulin a déjà travaillé sous la direction de Claude Theil dans sa Compagnie « Les Héliades », ainsi que Karim Hammiche, comédien et le metteur en scène de Frédérique

« Véronique m'a demandé de la mettre en scène, car les comédiens ont besoin d'être diriger par un œil extérieur surtout quand on joue un « seul en scène. » ajoute le comédien

Cette  salle du Baloard est idéale pour tester le spectacle avec une jauge d'une soixantaine de spectateurs.

Représentations : les 26 (1ère), 27,28 et 29 avril à 20h30.

Réservations au Baloard, 21 boulevard Louis Blanc - 04.67.79.36.68

Tarif : 6 € - 10 €

28/03/2010

L’atelier Krysetlo, lieu d’échange et de rencontre

027.JPG

Ca y est, l'atelier de peinture, d'aquarelle et de créations composées de  Kryst et Laurent Duval est officiellement ouvert. L'entrée y est libre.

Il y a un an, ce couple de quinquagénaire, rêveur et bohème menait une vie paisible à Cabourg en Normandie. Quand soudain, ils décident de tout plaquer pour venir s'installer dans notre ville.

« On s'ennuyait de notre fils Julien qui vit et travaille ici. Nous avions aussi un besoin de lumière et de couleur. Ce qui nous a plus ici, c'est l'ambivalence entre cette ville « vieille » et de cette jeunesse qui l'anime » souligne le couple

L'ambiance nocturne des petites rues du centre ville éclairées à la douce lueur des lampions, inspire Laurent, cet autodidacte est aussi attiré par les bords de mer, qu'il peint jusque dans ces moindres détails en y joignant  sa touche perso que l'on trouve dans la plupart de ses toiles (c'est un petit chat noir). Son projet à cours terme est de proposer des stages d'initiatives à la découverte d'aquarelle et d'acrylique.

Kryst quant à elle, travaille d'autres matières. Cette plasticienne englobe différentes techniques manuelles. Sa passion pour l'exotisme est très présente dans ces compositions qu'elle glane au cours de ballades,  de voyages mais aussi dans la nature.

« Nous en sommes à notre quatrième galerie, on sait où l'on va. Avec Sigrid Chevalier, ce fût une rencontre artistique, elle cherchait essentiellement des créateurs quels qu'ils soient. Pour perpétuer l'art du quartier St Roch. L'atelier Krysetlo se veut un lieu d'échange, de rencontre, de passion, on a toujours fonctionné comme ça » conclut le couple d'artiste.

Atelier Krysetlo  8 rue de la Fontaine - 06 20 85 18 09 / 06 15 98 16 68 - Mail krysetlo@live.fr  - http://www.laurentduval.over-blog.com/

03/02/2010

Pierre Romain Lanvin, peintre philanthrope au grand cœur

022.JPGLa quarantaine, à peine et déjà riche de 25 ans d'expérience dans son domaine artistique. Pierre Romain Lanvin apprend les rudiments de l'art auprès d'un grand oncle sculpteur. « Il m'a transmis la passion des arts et surtout le sentiment de bien faire les choses. »  Mais pour le jeune homme, son choix s'orienta vers la peinture.

Au collège, remarqué par son professeur de dessin, également enseignant aux beaux arts que son chemin se dessine. Chaque mercredi, pendant six ans il y viendra pour suivre des cours. Quelques années plus tard, il intégrera les beaux arts de Dunkerque pour étudier.

Durant cette période, il fait la rencontre de différents peintres contemporains dont René Ducourant avec lequel il entretient toujours une correspondance. « Cette rencontre m'a motivé pour continuer, je veux peindre aussi bien que lui mais avec ma finalité personnelle. Cet homme est devenu mon maître à penser » souligne-t-il. Mais aussi, l'artiste flamand Arthur Van Hecke reconnu pour son art figuratif qui influence Pierre Romain dans chacune ses toiles

Souvent éloigné de sa région natale pour des raisons professionnelles, Pierre Romain fait quelques expositions à Lille et depuis deux ans à Montpellier dans des endroits appropriés aux manifestations culturelles comme le Sister's Café, la Compagnie de Comptoirs,  les maisons de l'agglomération mais aussi aux journées de l'handicap 2008 à Grammont et 2009 au Corum et plus récemment une exposition qui s'est tenue au Canada dans le cadre d'une fondation d'hôpitaux. « Il y a un public demandeur qui est spécialisé dans l'art, ce qui me permet d'évoluer et de varier » précise le peintre

021.JPGC'est dans son petit atelier niché sous les toits prés des Halles Castellanes qu'il réalise ses compositions uniquement sur des toiles de lin (pas de format défini) qu'il pose ses couleurs harmonieuses à l'aide de son couteau, cette méthode procure un effet de « strate » et de relief. Le travail en profondeur permet le biais de la perspective. L'imagination fait le reste, ce peintre amateur amoureux de sa ville la dessine sous tous ses angles. « J'observe le monde et les situations extérieurs, je les imprime dans ma tête et je dois impérativement les mettre en impression sur un toile emplie de tons chauds du Sud ». Dans ses œuvres on retrouve notamment le carrousel, les Trois Grâces, une série sur la voltige taurine camarguaise, monuments, ponts et bien sûr la Méditerranée.

Admiratif des œuvres de Gustave Courbet pour ses différentes périodes, son style impressionniste mais aussi pour son réalisme dans ses portraits. Toulouse Lautrec aura aussi une influence considérable sur sa palette de couleurs et sa méthode de travailler à l'huile et à l'essence de térébenthine. « Je me suis beaucoup inspiré de sa technique pour nombreux de mes tableaux sur lesquels ce rendu permet un effet de voile sur la peinture » conclut-il.

Contact : romainmontpellier@msn.fr - pierreromain.e-monsite.com