Accueil Montpellier Ecusson | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


20/02/2013

"Au grenier de Pinocchio", royaume des jouets

003.JPG

Rue du Petit Saint-Jean qui n’a pas remarqué cette nouvelle boutique avec Pinocchio qui pose fièrement devant la devanture, entouré de voitures colorées tout en métal et de cheval à bascule.

Dès que l’on franchit le seuil de ce magasin de jouet « Au grenier de Pinocchio », on se retrouve en enfance.

« J’ai voulu créer, ce magasin à l’image des magasins de jouets d’antan avec un esprit « grenier » souligne Cindy Noël gérante.

C’est sur une surface de 170 m2, qu’elle a mis en scène toute une gamme de jouets et de jeux en bois (non nocifs pour les enfants et de fabrication européenne. D’autres sont disposés dans de vieux meubles ou encore sur des tables), comme des animaux de fermes, chevaux sans oublier les dinosaures, on trouve également pour les filles des maisons de poupées, landaus, petits personnages, costumes, articles pour jouer à la marchande, toupies, boîtes à musique, mobiles,  sans oublier un petit théâtre digne de celui de Guignol…..

015.JPGAucun de ces joujoux n’est emballé dans des blisters de plastiques. Tous attendent d’être touchés par des petits doigts potelés.

Cindy possède déjà un magasin similaire à Aigues Mortes.

« Beaucoup de nos clients étaient montpelliérains et ils insistaient pour que l’on ouvre une boutique ici. Désormais c’est chose faite ! » ajoute-t-elle.

Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h.

 

jouets en bois,pinocchio,au grenier de pinocchio,poupées,voitures,toupies,ecusson

 

 

 

Au grenier de Pinocchio (anciennement Hippy Market)

16 rue du Petit Saint-Jean

06.33.19.99.03

augrenierdepinocchio@sfr.fr

 

 

10/02/2013

Le palais de Saint-Guilhem rouvre

003.JPG

Après trois mois de travaux, la boulangerie située en bas de la rue Saint Guilhem a repris du service depuis quelques semaines.

Aux manettes deux associés, Jean Louis Roblot ancien cuisinier, assure la vente et la gestion. Quant à David Canale c’est l’artisan boulanger et fier de l’être. Il propose que des produits artisanaux, sa spécialité c’est la « festive ».

Pour les seconder, ils se sont entourés de deux vendeuses Sarah et Myriam mais aussi de Philippe Gonet, boulanger depuis treize ans.

Ouvert du lundi au samedi de 6h30 à 20h.

Boulangerie le palais Saint Guilhem

45, rue Saint Guilhem

09.83.59.59.38

01/02/2013

Gourmandise et beauté

010.JPG

Daily Store est un concept on ne peut plus original. Les co-gérantes Laurence Magnon et Laure Lachambre ont eu l’idée, qui sort des sentiers battus, d’associer au côté beauté, un côté gourmand.

Pour cela, les deux amies ont conjugué leurs savoir-faire. Laurence, était déjà bien aguerrie dans le domaine du commerce. Elle est aussi professeur de danse à Saint Gely du Fesc, sa partie est le salon de thé.

C’est dans une ambiance raffinée, chaleureuse que l’on peut siroter une gamme de cafés, de thés variés, parfumés, noir ou vert, nature et du Roïbos (ressemble à un thé mais n’en est pas), tout en savourant des cupcakes, crumbles, fondants et bien d’autres douceur.

Quant à la beauté c’est la partie de Laure, esthéticienne de formation. La jeune femme elle s’est occupée des protocoles de soins chez Melvita. Elle est également une spécialiste dans la cosmétique Bio.

« Ce côté décalé, change des instituts classiques. Ca fait du bien de sortir d’un quotidien un peu monotone. Le fait d’amener de l’impromptu, de la couleur, de la gaieté et du bien être, sont les fondements de Daily Store. Ce n’est pas la beauté plastique qui nous importe mais de prendre soin de soi c’est déjà se sentir bien à l’intérieur et on est déjà mieux dans sa vie. » précisent Laurence et Laure.

Daily Store n’est pas uniquement réservé aux femmes, il accueille aussi les messieurs.

 

Ouvert du lundi au samedi de 9h à 19h.

 

Daily Store

2 rue de la Carbonnerie

09.83.09.45.53

 

www.dailystore.fr

contact@dailystore.fr

16/01/2013

Nao, "made in" Brésil

nao,chaussures,écusson,rue de l'ancien courrier

 

Lassé de marcher pieds nus, le petit Adilson vivant quelque part au plus profond de Minas Géraïs, région aride du Brésil, demandait sans cesse à sa mère de lui acheter des chaussures.

Cette dernière n’ayant pas d’argent lui répondait « Nao » qui signifie non en brésilien, à chacune de ses demandes.

Débrouillard et ingénieux, le petit garçon récupérait dans les quartiers pauvres de Belo Horizonte, des matières colorées et prit l’habitude de se confectionner des chaussures.

Aujourd’hui, Adilson est à la tête d’une petite entreprise qui confectionne des chaussures multicolores dans des chutes et des tissus de fin de série. Il possède plusieurs boutiques à travers le monde qui se nomment tout simplement Nao, sûrement en hommage à sa mère.

Depuis juillet dernier, Nao  s’est installé dans la rue de l’Ancien Courrier. Les gérants Christophe et Véronique Dalby, déjà bien aguerris dans le domaine du commerce, ont été charmé par cette légende.

« C’est un agent immobilier qui nous a parlé du concept et nous nous sommes lancés car on trouvait l’idée originale. Nos modèles sont quasiment uniques et nous avons trois produits phares de 49 € à 79 € partant du 18 au 47 », précise Véronique Dalby.

 

Nao

9 rue de l’Ancien Courrier

04.34.11.56.79

montpellier@naodobrasil.com

www.naodobrasil.com

09/01/2013

My cupcake by Lila

022.JPG

A deux pas de l’avenue Foch, My cupcake by Lila vient ajouter sa note gourmande dans le quartier Sainte Anne.

Situé à l’angle des rues Saint Firmin et Bayle, ce charmant petit salon de thé  au ton pastel et acidulé, est tenu par Faty et Anis.

« Après nos études, nous avons voyagé à Londres, Paris, New-York, Casablanca notamment et nous avons découvert ce concept de « cupcakes » que l’on a rapporté ici», souligne le couple.

Confectionné dans les années 50, par les ménagères américaines, ce petit gâteau coloré et aromatisé à souhait fait son come back. Il se déguste déjà avec les yeux, avec ses couleurs qui titillent les papilles.

Chaque jour, Faty propose une gamme de cupcakes sucrés mais aussi salés sans oublier un éventail de thés et de cafés sélectionnés chez un torréfacteur montpelliérain. Le dimanche, il est également ouvert pour les brunchs sur réservation.

« Ce salon de thé a vu le jour grâce au soutien de nos parents et de nos amis », concluent Faty et Anis.

Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 19h.

My cupcake by Lila

2 rue Bayle

04.67.63.05.01

mycupcake@hotmail.fr

10/12/2012

La galerie d'idées... de déco !

002.JPG

Nichée entre un chocolatier et un fromager de la rue Saint Guilhem, la boutique la galerie d’idées a ouvert ses portes le 26 octobre dernier.

Aux commandes de cette nouvelle enseigne, Antonio Artero et son fils William.  Antonio bénéficie de vingt-cinq ans d’expériences dans la vente de meubles, son fils aussi était dans le métier.

Ils sont arrivés ici, il y a deux ans.  Ils ont décidé de travailler ensemble. Désormais, ils sont devenus de vrais spécialistes de la déco, des arts de la table, de la coutellerie, des bougies sans oublier le domaine du cadeau. La galerie d’idée est aussi dépositaire de la marque SIA.

« Nous voulions créer une boutique qui serait complémentaire à celles déjà bien implantées dans cette rue », soulignent’ ils.

Ouverture le lundi de 14h à 19h et du mardi au samedi de 9h30 à 19h30 (non stop).

 

La galerie d’idées

25 rue Saint Guilhem

04.67.54.98.60

la-sorte@orange.fr

 

 

23/11/2012

Azor en toute liberty

 

006.JPG

 

Samedi 24 novembre, la boutique Azor fêtera son inauguration. Pour célébrer l’évènement, Cécile Dauphin s’est associée à Caboche, modiste de l’atelier Louche qui présentera sa collection automne/hiver mais aussi des chapeaux destinés aux Catherinettes.

« Nous organisons un défilé qui débutera vers 16h devant la boutique et qui s’articulera dans le quartier Saint Roch jusqu’à l’atelier Louche. », ajoute Cécile.

Cécile Dauphin est arrivée chez nous, il y a deux ans avec sa petite famille sous le bras, Suzanne 12 ans et Flore 7 ans. Sans oublier ses malles remplies de tissus, essentiellement du Liberty.

« Pourquoi le Liberty ? Pendant mon enfance et mon adolescence ma mère m’en a fait porter, jusqu’à l’overdose ! s’exclame t’elle. Mais aux deux ans de ma première fille, j’ai commencé tout naturellement à lui confectionner des vêtements dans cet imprimé fleuri, qui ont vite été remarqués à la crèche. C’était le début d’une longue histoire »

Elle fait ses premiers pas dans le milieu des créatrices dans le Xème arrondissement de Paris avec une association de quartier, puis elle participe à des évènements destinés aux créateurs.

En parallèle, elle assume sa vie de maman et d’assistante chez des architectes. A vingt cinq ans, Cécile se tourne vers un CAP de couture « flou » en alternance chez Véronique Fondeville créatrice de robes de mariées à Rouen.

Depuis le 20 octobre dernier, elle s’est installée dans le quartier Saint Roch, elle y présente sa marque Azor Crap’s, ce sont des pièces uniques réservées aux enfants pas sage.

Avec son mètre et ses ciseaux autour du cou, son «truc à elle » est de casser les codes reçus, c’est son côté Roch’n Roll. Elle connait toute l’histoire du Liberty, voire même des anecdotes. Son tissu fétiche, elle le mélange à des matières naturelles telles que le lin, le velours milleraies, la laine bouillie, la soie sauvage etc...

 

Boutique AZOR

8 rue de la Fontaine

06.68.00.30.63

azorcraps@hotmail.fr

 

RIP_AZOR_Fly_A6_105x150_inauguration.jpg