Accueil Montpellier Ecusson | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


17/10/2012

Pizzas et viandes au Boby chéri

002.JPG

Depuis mai dernier, Franck Guilgaut est aux commandes de la brasserie le Boby chéri, située place du Marché aux fleurs.

Ce néo-montpelliérain, originaire de Bretagne, est arrivé dans le Sud en avril dernier, il transite par Aix en Provence avant de venir s’installé dans le clapas.

« Montpellier se prêtait vraiment à mes attentes par son potentiel et son dynamisme. » souligne Franck.

Issu d’une famille de commerçant avec un papa boucher, qui a lâché son tablier il y a dix ans pour ouvrir un hôtel.

Attiré par les métiers de bouche, il obtient un Bts dans une école hôtelière d’Angoulême. Il fait ses armes au travers de stages et de voyages notamment au Viêtnam.

« Dans notre famille, on est traditionnellement commerçant avec sa propre affaire, alors je me suis lancé à mon tour. » ajoute t’il.

Son envie de se démarquer des autres restaurateurs de la place, il a opté pour les pizzas, il propose également deux viandes.

 

Ouvert du lundi au dimanche de 8h30 à 1h.

 

Le Boby chéri

4 place du Marché aux fleurs

09.67.16.43.30

27/09/2012

Un atelier pour créer sa propre peluche

004.JPG

Qui dans son enfance n’a pas possédé son ours en peluche ? Cette étoffe à poils long, souple et douce devient notre premier compagnon, notre ange gardien, notre confident, sa présence à nos côtés nous rassure.

Dans son atelier destiné à la peluche et aux jouets en bois, Jérôme Valette laisse libre court à l’imagination et à la création de son nouvel ami.

Il propose au travers d’une gamme de peluche plate (sans garnissage) comme des lapins, des vaches, des chats, des chiens, des ours, des tigres et bien d’autres encore.

« Ce concept original existe dans les pays anglo-saxons notamment aux Etats-Unis où je l’ai découvert. J’ai décidé de l’importer en France. » souligne Jérôme.

Après avoir choisi, cet être de douceur, on peut lui donner la parole avec des boîtes musicales renfermant des bisous, des chansons sans oublier des prouts, on peut également lui confier un secret, un vœu en le symbolisant par une étoile mais aussi d’y joindre un dessin, un petit mot que nous seuls connaissons.

Ensuite vient le cérémonial de naissance, moment magique. On lui donne un prénom, un nom. Il est l’heure maintenant de lui placer son petit cœur et la magie opère. Notre ami prend vie sous nos yeux, il a désormais sa photo et son passeport. Il peut devenir un super héro, une princesse, un footballeur, un karatéka, etc. en l’habillant à notre guise.

 

L’atelier de la peluche

6 rue Jacques d’Aragon

09.64.28.48.57

www.paraty-peluche.fr

19/01/2012

L'Ecusson des Goûts et couleurs

011.JPG

Aux abords de l’église Sainte Anne s’est installé dernièrement le restaurant Goûts et Couleurs. Aux commandes, un jeune couple de restaurateurs David Malabre et Manon Gaquerel, ont déjà fait leurs armes avec une première affaire à Saint Jean de Védas.

« Nous avons pris confiance avec notre premier restaurant. L’Ecusson se prêtait à notre recherche avec des endroits charmants avec un certain cachet. Nous voulions également une terrasse ainsi qu’une jolie salle. » soulignent le couple.

 

4 rue Philippy

04.67.66.14.17

17/01/2012

Gaëlle et Lydie ont la passion des bijoux

014.JPG

Comment êtes vous devenues créatrices de bijoux ?

On ne le devient pas. Nous sommes toutes les deux passionnées depuis l’enfance de porter des choses différentes. Nous sommes aussi motivées par le désir d’innover dans les techniques de fabrication. Nous avions déjà de l’expérience dans le domaine artistique notamment Lydie qui s’est essayé au dessin et à la peinture mais ses études de gestion ont pris le dessus sur son envie. Gaëlle pour sa part était dans le métier.

Comment vous êtes vous rencontrées ?

Nous nous sommes rencontrées dans une réunion de jeunes créateurs organisée par la région.

 

Pourquoi vous êtes vous associées ?

C’est difficile d’être un créateur isolé et d’assumer son entreprise dans une grande ville, encore plus en tant que mères de famille. Il nous faut aussi jongler entre nos passions et nos vies. Nous sommes complémentaires.  Cette boutique nous ressemble.  Le commerçant achète et revend tandis que l’artisan vend, certes, mais il créée avec son imaginaire et ses mains. C’est là toute la difficulté.

 

Atelier Créateurs

21 rue du Roucher

09.81.46.10.51

12/01/2012

Des menus Ô Reines

034.JPG

Une nouvelle enseigne s’est installée   dans le quartier gourmand St Roch, rue de la Fontaine.

Ô Reines est un endroit hybride avec un service midi et soir, son  côté kitch et sa décoration baroque.

« Ô Reines, est un endroit entièrement dédiée à toutes les citadines montpellié(raines) mais aussi aux roisNous l’avons imaginé sur le thème de la royauté.» soulignent Sabine et Gala Przybylski.

Ce concept est très courant dans le nord est de la France, notamment en Alsace, d’où elles sont originaires.

Mère et fille ont également une règle d’or, sur la tête de chacun de leurs clients elles disposent une couronne et immortalisent le cliché sur leur facebook.

Ô Reines propose des événements, des concerts, des cafés mode.

14 rue de la Fontaine

04.67.58.54.95

16/10/2011

Une Rue privée qui fleure bon le vintage

009.JPG

Dès que l’on franchit le seuil de Rue Privée, cela prend tout son sens. Ce lieu d’exposition et de vente mêle le style des années « vintage » avec des meubles de designers scandinaves de renom comme Andersen Johannes, Harry Ostergraard ou encore Peter Hvidt, de la déco, des accessoires mais aussi de la faïencerie de Charolles (dont il est le dépositaire) qui se fondent dans ce somptueux décor.

« Ce projet a vu le jour il y a trois ans avec une rencontre entre voisins qui partageaient les mêmes approches artistiques et une même passion pour la culture catalane. L’un étant Barcelonais et l’autre ayant des grands parents majorquins. » confient Hélène Bierlaire et Miquel Lafuente les fondateurs de la boutique.

Dans cet espace de 97 m2  situé rue de l’Université, les deux associés  ont  mis en scène des belles pièces rares datant des années cinquante et soixante. L’endroit se veut également culturel en proposant tous les deux mois des toiles d’art singulier, brut et contemporain. A découvrir à partir du 20 octobre les œuvres de Danielle Le Bricquir.

Pour leur première boutique, Hélène et Miquel designer ne voulaient pas tomber « dans l’antiquité ».

« Le meuble danois est beau et accessible. Ce mobilier a été fabriqué par des artisans menuisiers dans leurs ateliers avec le savoir-faire du design scandinave. Les pièces rares de qualité sont limitées sur le marché c’est là le problème, c’est de plus en plus difficile. Nous travaillons et en recherchons avec notre réseau. » ajoutent-ils.

 

Ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h non stop.

 

Rue Privée

16 rue de l’Université

04.67.59.65.20

www.rueprivee.fr

30/09/2011

Ici, on blanchit les dents et on vend de l'oxygène

013.JPG

Une vitrine dans la rue Saint Guilhem ne passe pas inaperçue depuis quelques temps. Des visages blancs, fauteuils design, sol rouge et autres appareillages attisent la curiosité des passants. Smile Absolu bar à sourire.

« La notion de bar rappelle la rapidité et le sans rendez-vous » précise Caroline Jertila-Lacourte patronne du groupe Smile Absolu.

Avoir un sourire parfait avec des dents bien alignées et surtout un émail « ultra-white » est devenu tendance. Pour arriver à un résultat satisfaisant plusieurs méthodes ont été mises sur le marché à commencer par les dentifrices ou encore les bandes transparentes autocollantes. Mais avec Smile Absolu, tout cela est obsolète.

Ce procédé est un gel breveté dépourvu de peroxyde d’hydrogène qui redonne à votre émail un éclat lumineux en vingt-quatre minutes avec un gain de deux à neuf teintes garanties. Génial !

«Pour effectuer ce blanchiment, cinq étapes sont nécessaires. La première est une échelle de base de coloration des dents. Ensuite, on propose à la personne d’enlever les résidus à l’aide d’une lingette, il n’est pas utile de se brosser les dents auparavant. La troisième partie est celle du blanchiment divisée en 12 minutes chacune. Dans une gouttière, on place un accélérateur de blanchiment couplé à un gel et une lampe LED produit une réaction chimique. On répète une seconde fois cette action. A la fin de la séance, on compare la différence sur notre échelle de coloration. Le traitement dure environ six mois. Il est déconseillé aux femmes enceintes et il faut être majeur. » ajoute Caroline.

005.JPG

Mais ce n’est pas tout, à l’étage deux méridiennes et des flacons colorés permettent de se détendre en respirant de l’oxygène pur à 95 %.

A noter que l’oxygène pur dans l’air ambiant n’est que 20 à 21 % selon la pollution. « Ce système a été conçu par un médecin français et la Nasa. Il réduit la fatigue, apaise les maux de tête, améliore le sommeil, stimule la circulation sanguine et lymphatique, booste la mémoire et la concentration, renforce le système immunitaire et régénère les cellules. » Tout cela en dix minutes. Waouh, on n’arrête pas le progrès !

 

Ouverture : le lundi de 14h à 19h et du mardi au samedi de 10h à 19h avec ou sans rendez-vous.

 

Le blanchiment des dents est à 79 € pour vingt-quatre minutes et le bar à oxygène 10 € les 10 minutes.

Smile Absolu

18 rue St Guilhem

04.67.12.15.68 – www.smileabsolu.com