Accueil Montpellier Ecusson | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


27/09/2012

Un atelier pour créer sa propre peluche

004.JPG

Qui dans son enfance n’a pas possédé son ours en peluche ? Cette étoffe à poils long, souple et douce devient notre premier compagnon, notre ange gardien, notre confident, sa présence à nos côtés nous rassure.

Dans son atelier destiné à la peluche et aux jouets en bois, Jérôme Valette laisse libre court à l’imagination et à la création de son nouvel ami.

Il propose au travers d’une gamme de peluche plate (sans garnissage) comme des lapins, des vaches, des chats, des chiens, des ours, des tigres et bien d’autres encore.

« Ce concept original existe dans les pays anglo-saxons notamment aux Etats-Unis où je l’ai découvert. J’ai décidé de l’importer en France. » souligne Jérôme.

Après avoir choisi, cet être de douceur, on peut lui donner la parole avec des boîtes musicales renfermant des bisous, des chansons sans oublier des prouts, on peut également lui confier un secret, un vœu en le symbolisant par une étoile mais aussi d’y joindre un dessin, un petit mot que nous seuls connaissons.

Ensuite vient le cérémonial de naissance, moment magique. On lui donne un prénom, un nom. Il est l’heure maintenant de lui placer son petit cœur et la magie opère. Notre ami prend vie sous nos yeux, il a désormais sa photo et son passeport. Il peut devenir un super héro, une princesse, un footballeur, un karatéka, etc. en l’habillant à notre guise.

 

L’atelier de la peluche

6 rue Jacques d’Aragon

09.64.28.48.57

www.paraty-peluche.fr

18/06/2012

Un atelier Louche qui initie le modiste

004.JPG

Contrairement au chapelier qui vend les chapeaux, la tâche du modiste est plus complexe car il doit le confectionner avec ses mains mais aussi « du chapeau. »

Muni de son moule en bois ou à clef, il compose avec les différentes tailles, qu’elles soient toutes en rondeurs, ovales ou bien en forme d’œuf. Jouant avec les matières comme le feutre, la laine, la fourrure, le poil de lapin et de la paille. Il assemble le tout à l’aide d’un fil de laiton ou le pique à la machine. Il utilise également la « marotte » (poupée) pour la décoration avec des plumes, des voilettes et bien d’autres accessoires. La finition est le repassage avec un fer en fonte.

Ce savoir-faire Geneviève Ramelli le possède depuis vingt cinq ans. Originaire de Nancy, elle découvre et apprend le métier aux côtés de Mme Cart pour l’utilisation du matériel et de Mme Cousinier pour les techniques.

« A l’époque il n’existait pas d’école ni de formation pour apprendre ce métier. Plus jeune, ma mère m’avait initiée à la couture. Ma première collection est nancéenne mais comme là-bas il pleut tout le temps, ce n’était que des chapeaux de pluie, certes originaux mais déjà avec ma touche perso » s’amuse Geneviève.

Dans son atelier de la rue  Four des flammes, elle est rejointe par Sandra Ghiselli qui a suivi un parcours plus scolaire avec notamment l’apprentissage des techniques. La jeune femme est diplômée, couturière habilleuse, costumière, vêtements sur tailleur sans oublier son CAP de modiste.

« C’est en cherchant un stage que Geneviève m’a donné ma chance. Elle m’a encouragée dans cette démarche d’artisanat et à vivre de ce savoir-faire. Elle m’apprit le sens de l’esthétique qui permet de proposer suivant la personnalité de chacun, le modèle qui lui correspond » confie-t-elle.

Depuis 2005, elles ont créé l’association Louche dans le but de transmettre leurs compétences et savoir-faire, au plus grand nombre par le biais de stage individuel ou en groupe, de les initier aux techniques, au perfectionnement du métier de modiste.

 

Ouvert jeudi, vendredi, samedi de 10h30 à 13h et de 15h à 18h.

 

Atelier Louche

3 rue Four des flammes

04.67.60.79.06

louche34@yahoo.fr