Accueil Montpellier Ecusson | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


10/02/2013

Débat sur la mondialisation

IMG_2763.jpg

« Un ouvrage de synthèse sur le sujet le plus controversé de notre époque » : tel est l’objectif du livre rédigé par Gilles Ardinat. Ce jeune professeur agrégé de l’Université Paul Valéry propose aux lecteurs de « comprendre la mondialisation en 10 leçons ».

Un concept économique… mais pas uniquement. 

L’originalité de l’analyse de M. Ardinat réside dans son approche globale et non-exclusivement économique : « La mondialisation a de nombreuses facettes : l’économie mais aussi l’histoire, la géopolitique et les dimensions culturelle, juridique ou environnementale de ce sujet » confie Gilles A. Grâce à ses 10 leçons, l’auteur aborde des aspects méconnus et passionnants de cette question. Les enjeux de la « gouvernance mondiale », la rivalité entre les « puissances mondiales » ou les débats suscités par les « alter » et « anti-mondialistes » sont expliqués de manière claire et convaincante. Des chapitres spécifiques rappellent l’influence de la mondialisation sur les cultures et les religions.

Un manuel de culture générale.

Enseignant dans plusieurs établissements de la région, Gilles Ardinat a conçu son ouvrage pour un large public. « La mondialisation est une question qui intéresse tout le monde. Malheureusement, peu de livres abordent cette question de manière synthétique et accessible ». Un glossaire très étoffé expliquant les termes compliqués ainsi que des cartes et des graphiques viennent agrémenter l'ouvrage. Cette publication rappelle que les Universités de Montpellier, réputées pour leur formation en médecine, sont aussi très dynamiques dans les sciences sociales.

 

Conférence/débat jeudi 21 février à 17h30 à la librairie Le Grain des Mots

Référence : « Comprendre la mondialisation en 10 leçons », Ellipses, 192 p.

Le palais de Saint-Guilhem rouvre

003.JPG

Après trois mois de travaux, la boulangerie située en bas de la rue Saint Guilhem a repris du service depuis quelques semaines.

Aux manettes deux associés, Jean Louis Roblot ancien cuisinier, assure la vente et la gestion. Quant à David Canale c’est l’artisan boulanger et fier de l’être. Il propose que des produits artisanaux, sa spécialité c’est la « festive ».

Pour les seconder, ils se sont entourés de deux vendeuses Sarah et Myriam mais aussi de Philippe Gonet, boulanger depuis treize ans.

Ouvert du lundi au samedi de 6h30 à 20h.

Boulangerie le palais Saint Guilhem

45, rue Saint Guilhem

09.83.59.59.38

01/02/2013

Gourmandise et beauté

010.JPG

Daily Store est un concept on ne peut plus original. Les co-gérantes Laurence Magnon et Laure Lachambre ont eu l’idée, qui sort des sentiers battus, d’associer au côté beauté, un côté gourmand.

Pour cela, les deux amies ont conjugué leurs savoir-faire. Laurence, était déjà bien aguerrie dans le domaine du commerce. Elle est aussi professeur de danse à Saint Gely du Fesc, sa partie est le salon de thé.

C’est dans une ambiance raffinée, chaleureuse que l’on peut siroter une gamme de cafés, de thés variés, parfumés, noir ou vert, nature et du Roïbos (ressemble à un thé mais n’en est pas), tout en savourant des cupcakes, crumbles, fondants et bien d’autres douceur.

Quant à la beauté c’est la partie de Laure, esthéticienne de formation. La jeune femme elle s’est occupée des protocoles de soins chez Melvita. Elle est également une spécialiste dans la cosmétique Bio.

« Ce côté décalé, change des instituts classiques. Ca fait du bien de sortir d’un quotidien un peu monotone. Le fait d’amener de l’impromptu, de la couleur, de la gaieté et du bien être, sont les fondements de Daily Store. Ce n’est pas la beauté plastique qui nous importe mais de prendre soin de soi c’est déjà se sentir bien à l’intérieur et on est déjà mieux dans sa vie. » précisent Laurence et Laure.

Daily Store n’est pas uniquement réservé aux femmes, il accueille aussi les messieurs.

 

Ouvert du lundi au samedi de 9h à 19h.

 

Daily Store

2 rue de la Carbonnerie

09.83.09.45.53

 

www.dailystore.fr

contact@dailystore.fr

16/01/2013

Nao, "made in" Brésil

nao,chaussures,écusson,rue de l'ancien courrier

 

Lassé de marcher pieds nus, le petit Adilson vivant quelque part au plus profond de Minas Géraïs, région aride du Brésil, demandait sans cesse à sa mère de lui acheter des chaussures.

Cette dernière n’ayant pas d’argent lui répondait « Nao » qui signifie non en brésilien, à chacune de ses demandes.

Débrouillard et ingénieux, le petit garçon récupérait dans les quartiers pauvres de Belo Horizonte, des matières colorées et prit l’habitude de se confectionner des chaussures.

Aujourd’hui, Adilson est à la tête d’une petite entreprise qui confectionne des chaussures multicolores dans des chutes et des tissus de fin de série. Il possède plusieurs boutiques à travers le monde qui se nomment tout simplement Nao, sûrement en hommage à sa mère.

Depuis juillet dernier, Nao  s’est installé dans la rue de l’Ancien Courrier. Les gérants Christophe et Véronique Dalby, déjà bien aguerris dans le domaine du commerce, ont été charmé par cette légende.

« C’est un agent immobilier qui nous a parlé du concept et nous nous sommes lancés car on trouvait l’idée originale. Nos modèles sont quasiment uniques et nous avons trois produits phares de 49 € à 79 € partant du 18 au 47 », précise Véronique Dalby.

 

Nao

9 rue de l’Ancien Courrier

04.34.11.56.79

montpellier@naodobrasil.com

www.naodobrasil.com

14/12/2012

Vernissage ce soir à l’Atelier 4

 

 

L’artiste peintre Sabine Christin proposera le vendredi 14 décembre de 18h à 21h, un vernissage dans son atelier situé dans le quartier de la Canourgue. Lors de cette soirée, on pourra contempler ses nouvelles toiles.

 

Atelier 4

4 rue Béchamp

04.67.66.48.02

http://www.sabine-christin.fr/

10/12/2012

La galerie d'idées... de déco !

002.JPG

Nichée entre un chocolatier et un fromager de la rue Saint Guilhem, la boutique la galerie d’idées a ouvert ses portes le 26 octobre dernier.

Aux commandes de cette nouvelle enseigne, Antonio Artero et son fils William.  Antonio bénéficie de vingt-cinq ans d’expériences dans la vente de meubles, son fils aussi était dans le métier.

Ils sont arrivés ici, il y a deux ans.  Ils ont décidé de travailler ensemble. Désormais, ils sont devenus de vrais spécialistes de la déco, des arts de la table, de la coutellerie, des bougies sans oublier le domaine du cadeau. La galerie d’idée est aussi dépositaire de la marque SIA.

« Nous voulions créer une boutique qui serait complémentaire à celles déjà bien implantées dans cette rue », soulignent’ ils.

Ouverture le lundi de 14h à 19h et du mardi au samedi de 9h30 à 19h30 (non stop).

 

La galerie d’idées

25 rue Saint Guilhem

04.67.54.98.60

la-sorte@orange.fr

 

 

07/12/2012

Emilie Doizy fait dans le sur-mesure

007.JPG

Emilie Doizy, est une modéliste couturière de formation. Elle est titulaire d’un CAP de couture sur mesure et Arts de la mode, d’un Bac pro, d’un BTS mais également une licence en modélisme.

« Avec ce cursus, je possède deux techniques, comme le sur mesure (couture main) et le côté industriel (machine) pour mes créations je mélange les deux. » précise Emilie.

L’originalité et la marque de fabrique de son travail sont l’association de tissus unis et imprimés qui donnent des pièces uniques dans des tons chauds et colorés.

Sa matière de base est essentiellement le coton. Pour cet hiver, Emilie y ajoutera de la laine pour accentuer le côté « chaud » que l’on retrouve dans ses jupes, gilets, robes, manteaux et accessoires.

Son atelier est ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h.

 La Juperaie

26 rue du Roucher

06.63.18.87.41

emilie.doizy@gmail.com