15/01/2017

Bagpack'art de Julie, à partir du cuir recyclé

IMG_3538.JPGOn a tous dans nos armoires des vieux blousons de cuir ou encore des pantalons, des jupes que l’on garde même si on ne s’en sert plus. Pourtant cette matière noble peut être transformée pour une autre utilité, une autre vie.

Julie Font s’est spécialisée dans la transformation de cette noble matière depuis quelques années. Elle s’est essayée sur d’autres supports comme le bois, les boutons, le tissu mais son choix s’est arrêté sur cette peau tannée.

« J’ai toujours recyclé, je n’aime pas jeter. On a de la matière, on la possède et on s’en débarrasse alors que l’ont peut la réinventer. Je suis également sensible à la cause animale et en recyclant le cuir, ce n’est pas un animal qui est tué,» souligne la créatrice.

D’un blouson, Julie confectionne un joli sac, une broche ou un compagnon tendance et de pièce unique. « C’est la matière qui me guide dans la conception, ».

Elle procède déjà au « dépeçage » c’est action consiste à enlever la doublure et de mettre à plat les manches, la fermeture éclair et le dos. Puis elle crée le patron de sa future création. Ensuite elle assemble les pièces à l’aide de sa machine à coudre spéciale « triple entrainement ». Il faut jouer de précision et ne pas se louper car c’est irréversible. Les finitions se font à la main avec des aiguilles vrillées pour rentrer dans le cuir sans l’abîmer, mais aussi avec des ciseaux, de la colle contact, des pinces et au marteau pour l’assouplir.

Pour ses créations, Julie se fournit chez Artex, dans les friperies, aux puces ou encore par dons.

Ses sacs, ses broches et ses compagnons sont à découvrir chez Sunny Moon, Melle Pinson. 

Bagpack’art

06.01.78.86.10

bagpackart@gmail.com

www.bagpackart.wordpress.com

12/01/2017

Intronisation chez les Barons de Caravètes

IMG_3580.JPGLa somptueuse salle Pétrarque a accueilli, ce dimanche vers 15h,  la Confrérie des Barons de Caravètes pour leur première intronisation de l’année.

C’est sous le regard de leurs proches que la cérémonie d’intronisation débute pour les quatre barons Nicolas Baures, Michel Colrat, Bernard Sabatier et Guy Sicard. Puis pour les quatre baronnes Marie-Hélène Bardou, Christèle Chambourdon, Valérie Fabre et Coralie Niel,  et enfin pour les quatre nouveaux amis de la Baronnie Michelle Colrat, Sylvie Fontaine et Monique et Jean-Louis Ruiz. Tous ont reçu le prestigieux parchemin accompagné de sa médaille des mains du président  Pierre-Laurent Saurel et du premier Consul Marie B Delon.

« Les Barons de Caravètes et les Amis de la baronnie constituent aujourd’hui la seule tradition typiquement montpelliéraine, » souligne le président.

Cette tradition locale remonte à 1273 lorsque la baronnie de Caravètes est cédée à la ville par le dernier baron  Bernard de Caravètes. C’est alors que les consuls ont fait reconnaître le droit de porter les armes de ce dernier par le roi Philippe VI, quand ils se rendent dans le domaine de Murles.  La transmission de ce titre était portée par l’aîné de la famille qui le transmettait à son fils aîné. Cette coutume a perduré jusqu’à la Révolution.

C’est en 1930 qu’une association l’amicale des enfants de Montpellier remet au goût du jour cette tradition séculaire.

En 1994, elle devient une association de loi 1901 et fonde les Amis de la Baronnie.

« C’est surtout l’intégration plus que le titre. On a besoin d’une appartenance à un groupe. Je suis née dans cette ville, je l’aime. J’y ai fait mes études, j’y ai appris la musique. Je suis intiment liée à elle, ce sont mes racines, » conclut Christèle Chambourdon, nouvelle baronne de Caravètes.

 

05/01/2017

Un lieu aux saveurs de l'Amérique du Sud

IMG_3569.JPGDepuis quelques semaines, une nouvelle adresse gourmande vient d’ouvrir ses portes. Amazone coffee shop & co s’est niché à deux pas de Saint Ravy et de la rue de l’Argenterie.

Ce charmant  petit coffee et sa déco urban jungle composée de sacs de café, coussins mais aussi du logo de l’enseigne un perroquet Amazone, nous emmène en Amérique du Sud.

Aux commandes, Nicolas Ouvrard et Charline Morio. Le jeune couple est déjà bien aguerrit dans le métier.

Nicolas possède un CAP, BEP de cuisine et un BAC techno hôtellerie restaurant.

« C’est une très bonne école car le milieu de la cuisine demande de la rigueur et de la discipline. Les stages m’ont permis de voyager en Australie, à Londres, j’ai également fait les saisons à Courchevel et dans le Sud de la France. J’ai tenu un restaurant traditionnel et familial pendant deux ans, » explique Nicolas.

Pour Charline, elle est tombée dedans toute petite avec des parents restaurateurs.

« J’ai toujours participé et j’ai beaucoup appris à leurs côtés. Mes parents tenaient un semi-gastronomique. C’est très formateur, ça m’a donné l’amour du métier, » précise la jeune femme.

Leurs dernières expériences professionnelles respectives, leurs ont permis d’acquérir des compétences notamment la gestion d’un établissement.

« Amazone coffee shop & co nous ressemble. Ça a toujours été notre but. C’est la concrétisation d’un projet qui nous tenait à cœur, » souligne le jeune couple.

Leur carte propose des gâteaux maisons, muffins, cookies mais également un côté tarterie et sandwicherie avec des clubs toastés. On y retrouve une gamme végétarienne et sans gluten, des salades.

La partie café comporte des cafés bio venus d’Amérique du Sud, de l’orange pressée, smoothies etc. A déguster sur place ou à emporter. Tous leurs contenants sont recyclables et biologiques.

Ouvert du mardi au samedi de 8h à 18h.

Amazone coffee shop & co

9 rue Cauzit

04.34.00.21.16

amazonecoffeeshop@gmail.com

 

15/12/2016

Expo au Fairview

IMG_1771.JPGLa nouvelle expo du mois au Fairview laisse libre court à Laurence Besnard Frydman. L’artiste a dévoilé une série de toiles colorées, lumineuses et vivantes allant du chaud au froid. Elle nous révèle également quelques clichés noir et blanc mais aussi de couleur.

« Ce qui m’intéresse c’est d’avoir des yeux pour voir et des oreilles pour entendre », souligne Laurence.

Cette attention nous emmène dans son univers tantôt solaire, tantôt minéral.

« La peinture et la photographie sont pour moi un amusement, une création légère. Ce qui me captive c’est la lumière dans les choses cachées, » précise l’artiste.

Sa sensibilité est une autre manière d’entendre le monde et de lui insufflé de la magie.

A découvrir au Fairview coffee.

 

Fairview coffe

9 rue Loys

13/12/2016

Bienvenue au Deli’s coffee pour un soupçon de gourmandise

IMG_3483.JPGPendant vingt cinq ans, Abdé Nait Aiss a été directeur d’hôtels. C’est en Avignon qu’il finit sa carrière à la tête d’un hôtel quatre étoiles. Nathalie son épouse, quant à elle était dans l’immobilier.

« Après avoir travaillé pour des gens dans des postes avec des responsabilités, la logique d’ouverture de notre établissement était devenue une évidence, » déclare le couple. Notre choix pour Montpellier était surtout de rejoindre notre fille Léa qui y réside depuis de nombreuses années mais aussi de se rapprocher d’une ville avec une dynamique ».

Deli’s coffee est un concept innovant avec un espace dédié au coworking et meeting. Sa partie bouche comprenant le snacking revisité tout comme leurs croques et burgers. Ils proposent aussi un plat du jour concocté avec des produits frais et de saison. La carte s’étend avec une gamme végétarienne et des laits spéciaux pour les intolérants.

Le café lui aussi a fait peau neuve, avec un assemblage et une torréfaction unique pour l’endroit avec des saveurs boisées et caramélisées. Tous les ingrédients sont réunis pour titiller les papilles avec les pâtisseries de Nathalie, qui les façonnent chaque jour en passant du tiramisu au cookie, au cheesecake et bien d’autres mignardises.

« Nous voulions avant tout créer une ambiance « coffee » c'est-à-dire un lieu convivial, d’échange et de partage avec un soupçon de gourmandise, » concluent ‘ils.

Pour le coup, le pari est réussi.

Ouvert 7/7j de 9h à 19h30.

 

Deli’s coffee

4 rue du Bras de Fer

09.73.28.71.57

contact@deliscoffee.com

www.deliscoffee.com

 

08/12/2016

Braderie des enfants

Braderie DSD-Enfants (2).jpgLa braderie des enfants aura lieu dimanche 18 décembre à l’espace Pitot, salle Nogaret de 10h à 18h. Des stands de particuliers qui souhaitent vendre et/ou échanger objets et jouets de Noël, vêtements d’enfants avec, in fine, l’enjeu de sensibiliser au réemploi des jouets. Parallèlement sera proposée une expo, des créations ainsi qu’une tombola. Accès libre. Contact: 06 72 22 50 03. www.dsd-asso.com

 

Aux origines de la fête des lumières, mardi 13 décembre

St Roch 2015 (1).jpgMardi 13 décembre, dès 18h, est prévue une conférence de Jean-Pierre J. Lafon sur les origines des fêtes des lumières. Née à la Renaissance cette célébration est d’origine lyonnaise. D’abord religieuse catholique, elle est intimement liée à des vœux publics, à l’érection de statues et d’églises sur la colline de Fourvière. C’est en 1852, qu’elle prend pour la première fois la forme d’illuminations dans la ville, la date étant fixée au 8 décembre, le jour de la fête de l’Immaculée conception. Jean-Pierre J. Lafon détaillera les circonstances historiques, les événements et les édifices qui ont conduit à cette tradition ininterrompue depuis lors. La tradition initiée sur la Place Saint-Roch par le comité de quartier Saint-Roch-Ecusson il y a plus de dix ans s’est transformée depuis 2014, en Cœur de ville en lumière, large parcours d’illumination des principaux édifices historiques. Salle Docteur-Bonnet, 34, rue des Étuves. Accès libre.