Accueil Montpellier Ecusson | Tous les blogs de Montpellier | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami


21/01/2014

L'Anacrouse, véritable bouillon de culture

008.JPG

L’anacrouse ou levée en musique, est une note ou un ensemble de notes précédant le premier temps fort d’une phase musicale.

Outre la note, l’Anacrouse est un nouveau centre d’expression artistique et culturel situé au pied de l’église Sainte-Anne et à deux pas du conservatoire.

C’est à l’initiative de deux pianistes diplômés Sylvain Ragusa et Sylvain Pellet que cette école de musique a pu voir le jour en septembre dernier.

« L’Anacrouse est une métaphore du lieu, puisqu’il y a un enseignement musical de qualité. L’équipe pédagogique est diplômée de différents conservatoires à rayonnements régionaux. De plus, nos professeurs s’investissent pleinement dans leurs tâches car les postes sont chers dans les conservatoires, » souligne Sylvain Ragusa.

Après plusieurs mois de travaux et d’emménagements dans l’appartement de 230 m2, les deux musiciens ont installé dans les six salles les instruments à vent, à cordes frappées (piano), à cordes frottées (violon), à cordes pincées (guitare) et l’accordéon diatonique.

L’école de musique compte désormais quatre-vingt dix membres, elle dispense des cours d’éveil musical à partir de trois ans et dès six ans pour jouer d’un instrument.

« Les jeunes peuvent ainsi se préparer à l’entrée au conservatoire ».

Dans ce centre d’expression artistique et culturel se déroule également des ateliers d’écriture, de dessin, de peinture, de sophrologie, la méthode Feldenkrais, la kinésiologie sans oublier le yoga.

C’est aussi une levée dynamique pour les jeunes artistes qui peuvent exposer leurs oeuvres sur les murs de ce lieu issu d’un autre temps mais qui s’y prête harmonieusement.

Ouvert du lundi au samedi de 9h à 22h.

L’Anacrouse

5 rue du Petit Scel

06.85.56.72.20

www.lanacrouse.fr

lanacrouse.fr@gmail.com

23/06/2013

Les Nuits de Sainte Anne

Les nuits musicales de Sainte Anne débuteront le lundi 24 juin dès 20h30 avec le conservatoire régional, dix concerts sont programmés jusqu’au 9 juillet.

 

(les 24,25,26 et 27 juin puis les 1, 2,3,4, 8 et 9 juillet)

 

Renseignements :

sadik.farabi@voila.fr

04.67.66.34.43 – 06.19.41.73.34

 

12/04/2013

Le printemps des Amoureux lancé par le comité de Candolle

Affiche-v04.jpg

Pour célébrer l’arrivée tardive du printemps, le comité de quartier les Amoureux de Candolle, sous la houlette de sa présidente Sylvie Raber-Keel, Fahd Touma et Roger Anthoine, nous ont concocté une journée festive et musicale, le samedi 13 avril, en partenariat avec les commerçants du quartier.

« Cette année, nous changeons de formule. Nous réinvestissons ce merveilleux jardin Louis Boffet, la romantique cour de notre local située rue Lallemand mais aussi l’espace de la corraterie Saint-Germain » souligne Sylvie Raber-Keel, présidente du comité.

La manifestation débute dès 11h, où les chineurs pourront déambuler devant les stands des exposants du vide-grenier (il reste quelques places à pourvoir, inscriptions obligatoires*). Des ateliers maquillages sont prévus pour nos chères têtes blondes.

Mais l’atout de cette journée est sa programmation musicale très éclectique   en passant par du rock, rock progressif, rock moderne mais aussi du rock soul, du jazz, ballades sans oublier des intermèdes plus classiques avec Philippe Henri, professeur de violoncelle dans le local au comité où se déroulent de nombreuses activités.

Les enfants de l’école du quartier la Calandrette de Candolle seront également de la partie.

« Il y aura aussi des interventions surprises » ajoutent les Amoureux.

Les visiteurs, curieux, adhérents pourront se restaurer sur place avec de la cuisine bio, marocaine, cafés, thés, soupes.

Musicalalune proposera à 20h30 un concert karaoké interactif pour finaliser cette journée bien remplie de bonne humeur, de joie, de rire et de soleil.

 

Renseignements :

*Comité de quartier

19 rue Lallemand

04.67.66.10.05 – 06.71.76.28.06

candolle34@gmail.com

www.candolle.fr 

11/11/2012

Duo corps à cordes pour l'accord parfait

012.JPG

Duo corps à cordes, c’est l’histoire d’un coup foudre musical entre Jacotte Recolin, violoniste et Sylvain Gaubert, guitariste. Ils se sont rencontrés en février dernier lors d’une scène ouverte organisée au bar la Fabrique.

« J’étais à la recherche d’un violoniste et après quelques essais infructueux, ma rencontre avec Jacotte a été une évidence. La pratique instrumentale est de faire corps avec son instrument mais dans une interprétation en duo, il faut s’accorder musicalement avec l’autre. Duo corps à cordes illustre parfaitement cette unité », explique Sylvain.

Les deux musiciens voguent sur des compositions d’Astor Piazzolla, de Manuel De Falla et d’Heitor Villa-Lobos.

« Au travers de ce répertoire, la guitare dialogue avec le violon sans être cantonner au seul rôle d’accompagnement », soulignent ‘ils.

Jacotte est diplômée du conservatoire de Montpellier et de celui de Nîmes. Elle possède deux DEM (diplômes d’études musicales). De nature curieuse, la jeune femme enrichi son univers, avec des musiques traditionnelles irlandaises, la musique Cajun, créole de Louisiane mais aussi occitane et plus récemment elle y ajoute de la musique africaine et du jazz.

Elle a enseigné le violon classique pendant plusieurs années, cette artiste professionnelle se produit au sein de diverses formations.

Quant à Sylvain, il a commencé par le violon (auquel il voue une passion inconditionnelle), il apprend la guitare en autodidacte. Il étudie au conservatoire de Gap puis à Nice dans la classe de Laurent Blanquart (ancien élève du maître d’Alexandre Lagoya). Il se dirige ensuite vers le CFMI (centre de formation de musicien intervenant) où il a obtenu son diplôme universitaire. Pendant quinze ans, il a exercé dans une école de musique. Il reprend son cursus au conservatoire de Montpellier et décroche son DEM. Il propose des cours tous niveaux enfants (à partir de 9 ans) adolescents et adultes, débutants ou avancés. Des préparations aux concours et examens des conservatoires et écoles de musique mais aussi de la lecture sur partitions directement avec l'instrument.

Dernièrement, le duo a été programmé par les Internationales de la Guitare au Corum pour le salon de la lutherie.

Sylvain Gaubert : 06.87.02.44.04

Jacotte Recolin : 06.70.63.35.39

www.guitare34.com

www.duocorpsacordes.com

23/10/2012

Swing au Bec de jazz

002.JPG

« Le Bec de jazz doit son nom à un refrain d’une chanson de Claude Nougaro car les deux fondateurs, Christophe et Pascal sont originaires de Toulouse. » souligne Oumar Diarra.

Le Bec de jazz est une institution montpelliéraine bien connue dans le clapas. Il a ouvert ses portes début des années 90, il a su garder sa singularité, son esprit d’ouverture avec sa déco noir et blanc qui créée l’atmosphère chaleureuse et attachante.

Depuis 2001, Oumar Diarra est aux manettes de ce lieu mythique, épaulé par les vieux dinosaures de la nuit comme Kader en autre.  Ensemble, ils maintiennent cette continuité.

Ce petit bistrot convivial favorise les échanges, la mixité, les rencontres de toute une jeunesse estudiantine qui le soir venu se presse au rade.

Le Bec de jazz permet donc un brassage culturel, mais aussi les bons plans, l’entraide, la location d’appartement, les renseignements sur les démarches universitaires sans oublier les petits boulots et bien d’autres choses encore…

Comme son nom l’indique le zinc est un endroit musical, des concerts divers et variés y sont souvent programmés. Il est ouvert tous les jours de 19h à 1h du matin.

 

 

Le Bec de jazz

9 rue des Gagne-petits

06.79.33.37.32

03/10/2012

Carton plein pour la scène ouverte

Les vainqueurs de la scène ouverte, les nîmois Du bruit dans les cavesDimanche sur le plan de l’Université (place Candolle) s’est déroulée une scène ouverte dans le cadre de Montpellier se fait Label, variation

des Internationales de la Guitare.

Prudents, les organisateurs ont avancé d’une demi-heure le concert en raison des caprices de la météo, la scène ouverte a débuté à 14h30.

C’est la chanteuse intimiste Nancy Boy qui a donné le coup d’envoi du tremplin, suivi du groupe au son pur Rock Gru Gru puis le groupe Du bruit dans les caves et pour terminer la compétition My great blue cadillac.

Au terme de ce tremplin musical, le groupe élu vainqueur par le public est Du bruit dans les caves (photo ci-dessus). Ce groupe nîmois participera à la finale le dimanche 14 octobre place Dionysos.

Le Comité de quartier les Amoureux de Candolle avait invité le groupe Laïla Bayla aux sonorités rumba/flamenco oriental ainsi qu’Audreena la danseuse orientale de la Compagnie Belly’ssima pour clôturer cet après midi musical. Un apéritif dînatoire a été généreusement offert par le comité, il a réuni toutes les personnes du quartier dans une ambiance bonne enfant.

Lien du Bruit dans les caves : http://www.facebook.com/DBDLC

Lien de Nancy Boy : http://soundcloud.com/nancy-boy

 

     022.JPGMy great blue cadillac

 

 

 

 

 

  

 

 012.JPG Les Gru Gru

026.JPG

 Laïla Bayla et la danseuse Audreena